Impôts : quel candidat à la présidentielle est fait pour vous ?

Impôts : quel candidat à la présidentielle est fait pour vous ? INFOGRAPHIE. Célibataire, couples avec un, trois enfant(s) à charge… Découvrez quel sera le montant de la note fiscale avec chacun des quatre favoris au titre de chef de l'Etat.

La fiscalité jouera un rôle plus important que l'éducation dans le vote des Français à l'élection présidentielle de 2017, selon un sondage Ifop et Fiducial. Afin d'aider les électeurs à déterminer qui est, des quatre favoris, le candidat qui présente le programme le plus aligné avec leurs intérêts en matière d'impôts, le JDN, avec la société de conseil en gestion patrimoniale Cyrus Conseil, a calculé le montant de la note fiscale pour quatre types de ménages. Passez votre souris sur les smileys pour afficher les détails.

© JDN

Premier enseignement : deux des quatre foyers types étudiés se trouveraient gagnants avec François Fillon ou Emmanuel Macron. En supposant que Benoît Hamon ne touche pas aux tranches d'imposition supérieures, un couple marié avec un enfant et 120 000 euros de revenus annuels paierait 19 500 euros d'impôt sur le revenu (IR) avec les quatre candidats. En revanche, le pouvoir d'achat de la famille augmenterait par l'effet de la baisse des charges sociales voulue par le représentant du parti Les Républicains et celui du mouvement En Marche.

Deux des quatre foyers types seraient gagnants avec François Fillon ou Emmanuel Macron

Même scénario, ou presque, pour le couple de retraités aux 45 000 euros de pension et 20 000 euros de revenus fonciers par an, détenteurs d'une assurance-vie pour 200 000 euros. François Fillon président, nos retraités seraient gagnants en matière d'impôt sur la fortune (ISF) s'ils y étaient soumis, le candidat de la droite prévoyant de le supprimer en 2018. En revanche, avec l'ancien ministre de l'Economie comme chef de l'exécutif, ils bénéficieraient d'une baisse de la pression fiscale sur leurs revenus fonciers, qui seraient alors imposés à 30%, prélèvements sociaux inclus (si les loyers, comme l'avait indiqué Emmanuel Macron dans une interview aux Echos le 23 février dernier, sont effectivement soumis à la flat tax qu'il prévoit d'instaurer, ce qu'il n'a pas confirmé depuis). S'ils ne sont pas assujettis à l'ISF, c'est donc avec Emmanuel Macron qu'ils ont le plus à gagner. L'élection de Marine Le Pen aurait, quant à elle, un impact neutre sur la fiscalité de ce ménage. "La candidate du Front National garderait un ISF et un IR plein pot pour ces gens-là, mais cet effet défavorable serait compensé par ses propositions pour alléger la fiscalité sur la transmission", explique Stéphane Absolu, directeur du pôle d'expertise patrimoniale chez Cyrus Conseil. A savoir le renouvellement tous les 5 ans de l'abattement en cas de donation entre parents et enfants et grands-parents petits-enfants ainsi que le relèvement du montant de l'abattement pour les donations aux petits enfants de 31 865 euros actuellement à 50 000 euros.

Marié, trois enfants

Place au couple marié – appelons les Monsieur et Madame P – avec trois enfants, 150 000 euros de revenus annuels et 20 000 euros de dividendes. Monsieur et Madame P sont également à la tête d'un patrimoine immobilier de 2 millions d'euros, dont une résidence principale, une résidence secondaire et un bien locatif, ainsi que d'une assurance-vie pour 300 000 euros. En partant du principe qu'ils vendent un bien immobilier 200 000 euros acquis en 2000 pour 90 000 euros, soit une plus-value de 110 000 euros, et qu'ils piochent chaque année 15 000 euros sur leur contrat d'assurance-vie pour payer leurs extras, ils devraient s'acquitter de 57 380 euros d'impôts avec la candidate du Front National.

1 500 euros d'ISF en moins qu'avec Marine Le Pen en cas de victoire d'Emmanuel Macron pour Monsieur et Madame P

Avec Emmanuel Macron, le montant de la note passerait à 53 929 euros. "Par rapport à Marine Le Pen qui maintiendrait l'ISF en l'état, Emmanuel Macron ne garderait qu'un impôt sur la fortune immobilière (IFI), ce qui ferait passer l'ISF à 7 500 euros pour ce couple contre 9 000 euros chez Marine Le Pen", détaille Stéphane Absolu. Si la candidate de l'extrême droite était élue, ils devraient également s'acquitter d'un impôt sur les revenus du capital plus élevé qu'en cas de victoire de l'ancien ministre de l'Economie, à 7 600 euros contre 6 000.

Mais c'est avec François Fillon que notre famille nombreuse aurait le plus à gagner en termes de fiscalité. S'il remportait l'élection, l'addition plafonnerait à 25 080 euros pour Monsieur et Madame P. Rien qu'en impôt sur les revenus, ils économiseraient 5 300 euros par l'effet du quotient familial par rapport à ce qu'ils devraient avec Emmanuel Macron. Par ailleurs, le candidat du parti Les Républicains souhaitant ramener le seuil d'exonération à 15 ans de détention, notre couple n'aurait tout bonnement pas d'impôt à régler au titre de leur plus-value, alors que si son concurrent d'En Marche devenait président de la République, la facture s'élèverait à 16 000 euros.

Célibataire

Notre célibataire aux 35 000 euros de revenus annuels et sans patrimoine, lui, ne risque pas grand-chose. Au pire, il paiera 3 800 euros d'impôt sur le revenu en cas de victoire de François Fillon ou d'Emmanuel Macron – à supposer que le barème reste inchangé – mais il gagnera en pouvoir d'achat par le jeu des baisses de charges. Si Marine Le Pen est élu, la note tombera à 3 400 euros, la candidate frontiste prévoyant de baisser de 10% les taux des trois premières tranches d'imposition. Et il y a fort à parier que notre célibataire s'y retrouvera davantage si Benoît Hamon devient le locataire de l'Elysée pendant cinq ans, vu que celui-ci veut augmenter le nombre de tranches d'impôts.

Si personne ne peut prédire le résultat du suffrage, une chose est sûre : les tranches basses du barème de l'impôt seront au moins autant courtisées dans les cinq ans à venir qu'au cours du précédent quinquennat.

Et aussi

ISF / Présidentielles

Annonces Google