Surface de plancher : comment la calculer

Lors d'un projet de construction ou de travaux, la définition de la surface de plancher est impérative. Comment calculer la surface de plancher ? Que contient la fiche d'aide pour le calcul de la surface de plancher et de la surface taxable ? Faut-il intégrer le garage et l'abri de jardin ? Éléments de réponse.

Définition surface de plancher

Depuis le 1er mars 2012, c'est la surface de plancher qui fait figure de référence en matière d'urbanisme. Il n'est plus question de surfaces SHON et SHOB. La détermination de la surface de plancher est désormais indispensable pour demander une autorisation de construction ou de travaux. En cas de construction, par exemple, le COS (Coefficient d'Occupation des Sols) permet de savoir quelle est la surface de plancher maximale autorisée.

Calcul surface de plancher

La surface de plancher est la somme des surfaces réparties sur différents niveaux dans la mesure où elles sont closes et couvertes. Mais comment calculer la surface de plancher ? Il faut savoir que les surfaces dont la hauteur est inférieure à 1,80 m ne doivent pas être intégrées. En outre, le calcul doit être réalisé au nu intérieur du mur des façades.

Fiche d'aide pour le calcul de la surface de plancher

Sur Internet, vous trouverez facilement la fiche d'aide pour le calcul de la surface de plancher et surface fiscale. Répartie dans un tableau entre surface existante, surface démolie, surface créée et surface totale, la surface de plancher est calculée avec toutes les déductions prévues : vides et trémies, surfaces de stationnement, combles non aménageables, caves...

Surface de plancher et surface taxable

La surface taxable ou surface fiscale est définie en fonction de la surface de plancher totale moins les déductions qui peuvent y être retranchées, à savoir les vides et trémies ainsi que les espaces dont la hauteur sous plafond est inférieure à 1,80 m. Si la surface de plancher est calculée pour les autorisations administratives et si l'intervention d'un architecte est nécessaire, le calcul de la surface taxable sert de base pour les autorités fiscales.

Surface de plancher et garage

Les surfaces dédiées au stationnement des véhicules n'entrant pas dans le calcul de la surface de plancher, le garage doit être déduit de la surface de plancher totale.

Surface de plancher et abri de jardin

Dans la surface de plancher déclarée pour soumettre une demande d'autorisation d'urbanisme, tous les bâtiments clos et couverts dont la surface dépasse 1,80 m doivent être intégrés. À ce titre, la surface de l'abri de jardin doit être ajoutée à la surface de plancher totale.

Construction