L'épargne retraite

Des dispositifs d'épargne retraite existent, permettant de toucher une retraite complémentaire en mettant de l'argent sur un compte bloqué. Ce Plan Épargne Retraite, qui ne possède aucun plafond de versement, peut être débloqué sous la forme d'une rente viagère - exonérée d'ISF - ou en capital. De plus, les sommes versées tout au long de sa vie active sur ce compte peuvent être en partie déduites de l'impôt sur le revenu.

Plan d'épargne retraite

Le principal plan d'épargne retraite qui existe en France est le PERP (plan épargne retraite populaire). Ce dispositif peut être souscrit auprès d'une banque, d'une compagnie d'assurances ou d'une mutuelle, notamment par des personnes encore en activité qui souhaitent se prévoir une retraite complémentaire. Le principe de l'épargne retraite est à peu de chose près le même que celui d'une mutuelle pour l'assurance santé. La différence principale est que l'argent mis de côté sur un plan épargne retraite est théoriquement bloqué jusqu'à la retraite. Des situations exceptionnelles permettent néanmoins de débloquer ces fonds de manière anticipée.

Plafond épargne retraite

Les versements sur un compte destiné à l'épargne retraite (PERP, Perco...) ne sont pas soumis à la moindre condition de montant. Les sommes mises de côté n'ont donc pas de plafond ni de plancher à respecter. En général, le principal conseil donné par les organismes qui proposent un tel dispositif est d'alimenter régulièrement son plan épargne retraite. Il est ainsi possible de programmer des versements réguliers d'une somme que le souscripteur peut déterminer à l'avance sans risque de dépasser un quelconque plafond.

Épargne retraite et impôts

Si la constitution d'un plan épargne retraite n'est pas contrainte par un plafond des montants, les sommes à déduire de ses impôts le sont. Ainsi, une partie seulement de l'argent mis de côté pour compléter sa retraite peut être déduite de son impôt sur le revenu. Le dispositif prévoit que 10 % des sommes versées chaque année peuvent échapper légalement aux services des impôts. De manière générale, le souscripteur doit se renseigner sur le Plafond annuel de la sécurité société qui sert de référence pour déterminer le niveau d'exonération des cotisations de l'épargne retraite.

Épargne retraite et ISF

Le détenteur d'un plan épargne retraite peut être exonéré d'une partie de son impôt sur le revenu grâce aux sommes qu'il verse régulièrement sur son compte. Lorsqu'il passera à la retraite, il pourra toucher une rente viagère - ce qui signifie que cette somme sera versée jusqu'à son décès - au titre de cette retraite complémentaire. Ce montant reçu est, de son côté, totalement exonéré d'ISF (impôt sur la fortune). Si le souscripteur est assujetti à l'ISF, il n'aura pas à déclarer la rente viagère assimilable à une pension de retraite perçue au titre de son plan épargne retraite.

Epargne

Annonces Google