Gestion alternative : définition en finance

Autrefois réservée aux investisseurs institutionnels et aux grandes fortunes, la gestion alternative tend à se démocratiser de plus en plus en France. De quoi s'agit-il ?

Définition

Contrairement à la gestion classique, la gestion alternative est une gestion de portefeuille utilisée par certains fonds d'investissement qui ne reposent pas uniquement sur les placements en actions ou en obligations. Elle n'est donc pas corrélée aux marchés financiers. En supplément, ce mode de gestion intervient sur une multitude d'autres marchés : les devises, les oeuvres d'art, les matières premières, l'immobilier, les entreprises non cotées. La gestion alternative se caractérise aussi par le recours à l'arbitrage, à la vente à découvert, et à tous types de produits dérivés avec effet de levier. Les fonds qui utilisent cette technique sont souvent appelés fonds de gestion alternative, fonds spéculatifs ou hedge funds.

Gestion alternative traduction

La traduction littérale en anglais pour qualifier la gestion alternative est alternative investment. Dans les pays anglo-saxons, cependant, on emploie davantage l'expression hedge funds pour qualifier de manière générale tous les fonds qui pratiquent la gestion alternative, et l'expression hedge fund management pour qualifier la manière dont ils opèrent.

La gestion alternative en France

Il est possible d'accéder à la gestion alternative en France à partir de certains produits d'épargne : les Fonds communs d'intervention sur les marchés à terme (FCIMT), les OPCVM contractuels ainsi que les OPCVM à règles d'investissement allégées.

Epargne

Annonces Google