Gestion des talents : SAP booste les outils Analytics de SuccessFactors

L'offre de SuccessFactors va pouvoir bénéficier de la plate-forme SAP BusinessObjects, mais aussi du boîtier d'analyse en mémoire Hana pour le traitement de données en gros volume.

Suite au rachat fin 2011 du spécialiste américain de la gestion RH en mode SaaS SuccessFactors, SAP a dévoilé aujourd'hui sa feuille de route en vue d'intégrer l'offre de l'américain dans ses gammes de produits.

Globalement, la technologie SuccessFactors (et sa plate-forme SuccessFactors Employee Central) est positionnée par l'éditeur allemand comme le volet SaaS de sa brique historique SAP ERP Human Capital Management (SAP ERP HCM) qui, elle, s'installe sur site. Cette dernière va se recentréer sur l'administration des salariés, la gestion des temps, la paie, et le reporting légal. Sa brique de gestion des talents sera à terme abandonnée, mais l'éditeur précise que cette offre continuera à être supportée pendant une dizaine d'année.


Faire bénéficier les clients SuccessFactors de la puissance analytique de SAP



"SAP a en effet décidé de faire de l'offre SuccessFactors la brique de référence de sa plate-forme pour la gestion des talents, en tirant profit ses applications couvrant gestion de la performance RH, du recrutement, de la formation...", confirme Jeff Kristick, vice président marketing produit de SuccessFactors. "C'est dans cette optique que nous prévoyons d'améliorer l'intégration des outils SuccessFactors avec l'offre historique de SAP". Un élément important dans la mesure où 14% des clients SuccessFactors utilisent l'ERP allemand. L'éditeur affirme également que l'intégration de la technologie SuccessFactors avec des offres d'éditeurs tiers restera une priorité.

Autre chantier annoncé, la combinaison des solutions analytiques issu du rachat avec la solution décisionnelle BusinessObjects, mais aussi leur intégration au boîtier d'analyse en mémoire Hana pour le traitement de données en gros volume. Objectif : faire bénéficier les clients de SuccessFactors de la puissance analytique de l'offre SAP.

 

"Avec l'ensemble de ces projets, SAP prouve que ce rachat n'a pas simplement pour but de faire de la croissance externe et gagner des clients, comme le fait Oracle avec Taleo, mais qu'il a un vrai projet de développement derrière, avec de l'investissement en R&D", conclut Jeff Kristick.

ERP / SaaS