La France injecte 10,7 millions d'euros dans le projet OpenPaaS

Le gouvernement français apporte son soutien au projet de R&D "OpenPaaS". Mené par un consortium dont Linagora est le chef de file, il veut bâtir une plateforme cloud collaborative et open source

Dans le cadre du Programme des Investissements d'Avenir, le gouvernement français va soutenir, à hauteur de 10,7 millions d'euros, OpenPaaS. OpenPaaS est un programme de R&D qui a pour but de réunir en une plateforme open source plusieurs solutions collaboratives : services d'édition collaboratifs en temps réel, réseau social d'entreprise et vidéoconférence, notamment, en plus des classiques email et agenda. La plateforme a aussi été pensée pour accueillir et faciliter la création d'applications, toujours dans un environnement cloud et open source. Pour résumer, il s'agit de faire un simili Office 365, mais open source, "souverain" et résolument orienté plateforme.

"Nous ne pouvons désormais qu'encourager l’État français à devenir le premier utilisateur de cette plate-forme. Il serait en effet cohérent que 'l’État acheteur' se positionne en relais de 'l’État investisseur' pour que les technologies qu'il finance puissent trouver des premiers débouchés avant de connaître des succès à l'international", explique Alexandre Zapolsky, PDG de Linagora. Cette entreprise spécialisée dans l'open source est le chef de file du consortium qui mène le projet OpenPaaS, aux côtés de deux autres PME (XWiki et Nexedi) et de deux laboratoires publics (le Laboratoire d’Informatique de l'École polytechnique, le LIX, et le Laboratoire Lorrain de Recherche en Informatique et ses Applications, le Loria).

Le programme OpenPaaS a été instruit par la BPI dans le cadre du Programme Structurant Pour la Compétitivité (PSPC). Le soutien du gouvernement français constitue une participation à l'effort total de R&D d'un montant annoncé  de 20 M€ (investissement planifié pour les quatre prochaines années par le consortium).

Gouvernement / Linagora