Facebook at Work déployé en France chez Lagardère et Century 21

La déclinaison de Facebook pour le monde de l'entreprise commence à être déployée en France. Elle est mise en place par quelques acteurs dans le cadre de sa phase bêta.

Actuellement en bêta, la déclinaison pour les pros du réseau social Facebook, alias Facebook at Work, doit être lancée en version finale d'ici la fin de l'année.  L'offre devrait être proposée en freemium, avec une version de base gratuite et des fonctionnalités avancées et un service de support qui, eux, seront payants.

Proposé initialement à une centaine d'entreprises, principalement aux Etats-Unis, le programme bêta de Facebook at Work (ou FB@Work) a été récemment ouvert plus largement au niveau mondial. Dans l'Hexagone, quelques entreprises commencent à déployer le service. C'est notamment le cas de Lagardère ou Century 21 France. Mais d'autres sociétés françaises ou basées en France auraient été approchées par Facebook. Le groupe américain chercherait à recruter en tout une dizaine de sociétés locales dans le cadre de ce programme.

Century 21 déploie en Europe

Chez Century 21 France, le coup d'envoi du déploiement de Facebook at Work a été donné aujourd'hui. Le projet est lancé sur un périmètre européen. Le spécialiste de l'immobilier prévoit notamment d'utiliser l'outil pour fluidifier la diffusion d'informations en interne ou encore faciliter les échanges entre patrons d'un même groupement local d’agences. "Ils seront informés de l’actualité des métiers, de la gestion et du syndic uniquement s’ils souhaitent s’abonner à ce contenu", indique Century 21. "Chaque patron d’agence pourra aussi créer son propre groupe pour communiquer avec ses équipes en interne."

Concrètement, FB@Work a pour but de permettre aux organisations de créer leur propre réseau social. Il s'agit d'une solution de réseau social d'entreprise très proche de l'ergonomie et des fonctionnalités actuelles de Facebook. Elle s'accompagne d'une app, baptisée Work, déclinée pour iOS et Android, conçue pour y accéder en mobilité. 

Facebook / Lagardère