Amazon Web Services va ouvrir un datacenter aux portes de la France

Amazon va doter son cloud d'une troisième zone de disponibilité en Europe. Après Francfort et Dublin, c'est au tour de Londres d'accueillir les centres de données AWS.

Amazon Web Services (AWS) va se doter d'une nouvelle zone de disponibilité en Europe, basée en Angleterre. L'information vient tout juste d'être officialisée par Werner Vogels, directeur technique du cloud américain (lire son post). Elle intervient quelques jours après l'annonce par le groupe de l'ouverture d'une nouvelle zone de disponibilité en Asie (basée en Corée du Sud plus précisément), portant à 11 le nombre total de zones d'AWS actives à ce jour.

D'après un porte-parole d'Amazon que nous avons pu contacter, "la nouvelle zone de disponibilité européenne sera installée dans la zone de Londres", c'est-à-dire à moins de 200 km de la frontière française. Werner Vogels précise qu'elle devrait être mise en production d'ici fin 2016 ou tout début 2017. "Elle fournira une faible latence et une solution cloud de souveraineté des données pour les utilisateurs locaux", indique le CTO d'AWS.

Il s'agit de la troisième zone de disponibilité ouverte par AWS en Europe, après Francfort et Dublin. Un projet d'extension qui rejoint une feuille de route déjà riche. Le cloud avait, en effet, précédemment annoncé l'ouverture pour 2016 de régions en Inde, d'une seconde région en Chine, mais également d'une nouvelle zone de disponibilité aux Etats-Unis (dans l'Ohio).

Amazon / Datacenter