Verizon met ses datacenters en vente pour 2,5 milliards de dollars

Dans l’optique de se recentrer sur son cœur de métier, l’opérateur américain chercherait à céder son réseau mondial de 48 data centers.

Verizon Communications aurait amorcé une procédure dans l'optique de céder ses centres de données. L'information est publiée par l'agence Reuters qui évoque des sources proches du dossier. L'opérateur espèrerait tirer 2,5 milliards de l'opération. Cette activité de data centers génère un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement de 275 millions de dollars. Citigroup aurait été missionné pour accompagner la cession.

Le groupe américain avait initialement envisagé la possibilité de se défaire de l'ensemble de son activité de services à destination des entreprises (MCI). Toujours selon Reuters, des pourparlers auraient même été menés avec CenturyLink, mais sans succès.

Verizon compte 48 data centers à travers le monde, dont deux en Europe (à Londres et Amsterdam). La volonté de vendre cet actif marque un revirement dans la stratégie du groupe qui, jusqu'à très récemment, cherchait encore à accroître ses parts de marché sur ce terrain. En 2011, Verizon avait acquis l'opérateur de data centers Terremark Worldwide pour 1,4 milliard de dollars.

Datacenter / VERIZON