Comparatif des services cloud orientés container 4. Sailabove d'OVH, la force de l'hébergeur

Un Français a aussi des cartes à jouer face au brelan d'as américains. En l'occurrence, OVH, un hébergeur de premier plan. Mi-novembre, le groupe roubaisien a profité de la DockerCon européenne pour présenter un peu mieux Sailabove, son service "container ready", en programme alpha depuis un an (lire l'article : Quelques secrets bien cachés du cloud 2.0 d'OVH révélés).

Interface graphique du PaaS orienté container d'OVH, alias Sailabove.

OVH tire parti de son expérience d'hébergeur

La capacité à gérer une architecture de containers en cluster

S'adressant avant tout aux développeurs, Sailabove se propose de créer, lancer et exécuter des containers depuis RunAbove, la plateforme cloud expérimentale d'OVH. Adossé à un environnement de serveur Linux en 64bits, il permet de gérer le passage à l'échelle d'une application via un cluster de containers.

Pour Pablo Lopez de Xebia, le principe du container offre une superbe opportunité aux acteurs qui ont loupé la marche du PaaS. "En tant que fournisseur de IaaS, OVH peut profiter de son savoir-faire dans l'hébergement et l'infrastructure pour apporter un service de valeur et rattraper le train. Sans quasiment aucun coût matériel, il peut mettre en cluster une ferme de serveurs et proposer une offre de CaaS, Containers as a Service", analyse le consultant.

Points forts

Points faibles

Sailabove d'OVH en bref

- Expertise de l'hébergement

- Acteur français

- Programme bêta ouvert aux inscrits de RunAbove

- Pas de couche d'orchestration maison

Serveurs / Cloud public