Dossier Comparatif : 4 solutions de marketplace pour petits et grands e-commerçants

Surfant sur le succès des places de marché, Mirakl, Izberg, Wizaplace et Boutwik proposent des solutions SaaS pour gérer sa place de marché. Avec des fonctionnalités très différentes.

L'avenir de l'e-commerce passera-t-il par les marketplaces ? En ouvrant leur site à d'autres marchands en échange d'une commission sur les ventes, un nombre croissant de cybermarchands trouvent là de nouvelles sources de revenu. La Fnac, Rue du Commerce ou Cdiscount, qui tire le quart de son chiffre d'affaires de sa place de marché, ont réussi ce pari.

"La marketplace est la v2 du commerce en ligne. C'est l'équivalent du passage de la boutique au centre commercial dans le commerce physique", s'enthousiasme Jean-Philippe Guillet, co-fondateur du cabinet Shop & Cow qui accompagne les e-commerçants dans cette voie. Selon une étude de Xerfi, la part de marché des marketplaces B2C passera, entre 2004 et 2018, de 4,4 % à 13% du marché de l'e-commerce en France pour dépasser les 10 milliards d'euros.

Mais ce passage de la boutique au centre commercial constitue un réel changement de paradigme. "L'e-commerçant passe d'un stade artisanal à cent ou à mille commandes par jour, focalisé sur la marge, à un process industriel, tiré par le volume", poursuit Jean-Philippe Guillet. Si, avec une marketplace, la gestion du stock et de la logistique est déportée sur le partenaire, l'opérateur doit s'outiller pour gérer les flux produits et les multiples interactions entre la plateforme, le client et le vendeur tiers.

Wizaplace et Boutwik : des solutions clés en mains

Une solution de marketplace permet d'importer les catalogues de produits des vendeurs sur le site mais aussi de gérer ces mêmes vendeurs en s'assurant qu'ils offrent toutes les garanties de sérieux. L'opérateur de la plateforme maîtrise, par ailleurs une partie des informations publiées. Un vendeur a le droit de vendre telle catégorie de produits avec telles informations. Il peut, par exemple, vendre trois lave-vaisselle, de marque X, neufs et disponibles immédiatement, au prix Y.

Les solutions tout-en-un pour les PME

Editées par Mirakl, Boutwik, Wizaplace ou Izberg, des solutions en mode SaaS répondent à cette demande tout en adressant un large spectre de profils d'e-commerçant. Un site comprenant une place de marché doit avoir un front - pour générer le catalogue de produits, le tunnel de commande, le module de paiement -, un PIM ou Products information management - pour gérer les attributs, les propriétés techniques de chaque produit - et, enfin, une solution de marketplace qui fera l'interface avec les vendeurs.

Or, les TPE et PME n'ont ni les moyens ni les ressources pour s'équiper de toutes ces briques. "Elles optent donc pour des solutions clés en mains où elles n'ont qu'à placer leur logo et choisir un design prédéfini", observe François Duranton, directeur d'Expertime Conseil, cabinet spécialisé dans les marketplaces et l'omnicanal. "En contrepartie, elles ne doivent pas faire la fine bouche sur les fonctionnalités, la personnalisation, le merchandising, l'order management, l'apport en termes de référencement naturel et de marketing, les services sur le recrutement des vendeurs..." Wizaplace et Boutwik se positionnent sur ce segment.

Les gros e-commerçants et ceux qui veulent le devenir

Autre profil : les grands groupes qui n'ont pas d'activité d'e-commerce. C'est le cas notamment des sites médias qui veulent monétiser leur audience en créant un nouveau business model à même de compenser la baisse des revenus publicitaires. "Ils peuvent embarquer des milliers de vendeurs sous leur nom comme par exemple Lequipe.fr", estime François Duranton.

Mirakl : une offre plus haut de gamme

Ces sociétés ont besoin de solutions à même de gérer de fortes volumétries tout en proposant des services de qualité pour ne pas nuire à leur image marque. "Ils se tourneront vers des solution plus matures comme Mirakl voire Izberg, même si Wizaplace arrive sur ce terrain progressivement", constate François Duranton. Des plateformes qui s'intègrent, aussi, avec les principaux systèmes d'e-commerce du marché comme Magento, Demandware, ou Prestashop. Au Royaume-Uni, Condé Nast a ainsi combiné Mirakl au système Hybris (SAP).

Dernière catégorie : les gros e-commerçants. A moins de tout refaire, ils ont besoin d'un outil modulaire qui s'intègre à leur existant (front, PIM). Pour François Duranton, on est dans la zone de confort de Mirakl qui affiche de très belles références comme Auchan et Darty. "L'éditeur n'a pas étiré et dilué son offre horizontalement. Il s'en tient à la gestion des vendeurs", ajoute le consultant.

SaaS / Marketplace