Ces stars du web qui misent sur le cloud d'Amazon Netflix, une plateforme 100% cloud

C'est fait. Depuis janvier 2016, tout Netflix fonctionne sur Amazon Web Services, de la diffusion des films en streaming à la gestion des données des abonnés. Yury Izrailevsky, vice-président en charge du cloud et de l'ingénierie chez le géant américain de la vidéo à la demande, l'a annoncé dans un billet de blog.

La raison essentielle du choix d'AWS ? La capacité à soutenir une croissance rapide. Netflix a aujourd'hui huit fois plus de clients qu'en 2008, année où il a commencé à utiliser AWS. La réduction des coûts est un autre critère. Le passage au cloud lui aurait fait économiser quelque cent millions de dollars, le budget de la série House of Cards. Enfin, le recours à AWS est motivé par une recherche de robustesse, les services de Netflix pouvant représenter jusqu'à un tiers du trafic internet aux Etats-Unis.

Le recours à EC2 et Elastic Search

Netflix a été l'une des toutes premières grandes références d'AWS. © Capture JDN

Netflix a été un des premiers grands clients des services cloud d'Amazon, bien avant que ce dernier ne devienne un concurrent sur le marché de la vidéo en streaming à la demande - avec Amazon Prime. Il a recours aux services de base d'AWS. Pour peaufiner son fameux moteur de recommandation, Netflix alimente constamment en données un datawarehouse hébergé sur Amazon S3.

Le site web utilise aussi EC2 pour exécuter ses applications, mais également le moteur Elastic Search. En revanche, Netflix continue à opérer son propre CDN (Content Delivery Network), baptisé Open Connect.

Pour éprouver la résilience de sa plateforme, Netflix a conçu une application appelée Chaos Monkey, qui a été placée en open source. Elle simule différents scénarii de défaillance afin de vérifier que la redondance de l'infrastructure est bien au rendez-vous.

Amazon / Blog