Cloud : Microsoft passe le cap des 12 milliards de dollars de CA récurrent

L'éditeur met en avant les résultats trimestriels de son activité de cloud. Sur ce terrain, il enregistre un chiffre d'affaires annuel récurrent de 12,1 milliards de dollars, contre 9,4 milliards au trimestre précédent. C'est plus que le dernier CA récurrent publié par AWS.

A l'issue de son quatrième trimestre fiscal (clos au 30 juin), Microsoft enregistre des résultats supérieurs aux attentes des analystes. Sur la période, son chiffre d'affaires s'établit à 22,6 milliards de dollars (GAAP), contre 22,14 milliards anticipés par Wall Street. Quant aux bénéfices, ils se hissent à 0,69 dollar par action (représentant 3,12 milliards de dollars), pour 0,58 dollar prévu. Sur un an, le chiffre d'affaires trimestriel s'établit en légère augmentation. Il s'élevait à 22,2 milliards lors de la même période en 2015. A l'époque, Microsoft essuyait des pertes (de 0,40 dollar par action) qui s'expliquaient par les charges (7,5 milliards) consenties dans le cadre de l'acquisition de Nokia. 

"L'année qui vient de s'achever a été un moment charnière à la fois pour notre propre transformation et pour les partenariats avec nos clients qui négocient leur propre transformation digitale" indique Satya Nadella, PDG du groupe. "Du côté du Cloud de Microsoft, nous observons un mouvement significatif de clients, et nous sommes bien positionnés pour bénéficier de nouvelles opportunités dans les années à venir." De 6,1 milliards de dollars au troisième trimestre, le chiffre d'affaires de l'activité "Intelligent Cloud" de Microsoft (qui regroupe cloud d'infrastructure public et privé) atteint 6,7 milliards de dollars sur ce quatrième trimestre.

Office 365 : 23 millions d'abonnés "grand public"

Qu'en est-il plus précisément du cloud Azure ? Microsoft ne précise pas son résultat, mais indique simplement que son CA a progressé de 102% en un an. Quant au chiffre d'affaires annuel récurrent global du groupe de Redmond, qui comprend celui d'Azure mais aussi celui des autres offres de Microsoft tarifées par abonnement (parmi lesquelles Office 365), il s'établit désormais à 12,1 milliards de dollars, contre 9,4 milliards au trimestre précédent (et 8 milliards il y a un an). C'est plus que le dernier CA récurrent publié par Amazon Web Services (AWS) : à l'occasion de son premier trimestre fiscal (clos fin mars), AWS avait fait état d'un "run rate" de 10 milliards de dollars. Rendez-vous fin juillet, lors de la publication de ses prochains résultats trimestriels, pour savoir si Amazon reste en tête du marché du cloud (IaaS, Paas et SaaS).

Le chiffre d'affaires d'Office 365 n'est pas précisé non plus. La suite entre dans une ligne recouvrant l'ensemble des outils de productivité de Microsoft (Office et Dynamics). Le tout représente un CA de 7 milliards de dollars sur avril, mai et juin 2016, en progression de 5% sur un an. "Une tendance qui est portée par les résultats d'Office 365, en hausse de 54%. Le nombre d'abonnés 'grand public' à la suite atteint 23 millions", précise Microsoft.

Du côté de l'activité Personal Computing (qui recouvre Windows et vente de terminaux), le chiffre d'affaires accuse un déclin de 4%, à 8,9 milliards de dollars. Le CA issu de la commercialisation de Windows en OEM (c'est-à-dire pré intégré à des terminaux) progresse, lui, de 27% sur le segment grand public, et de 2% sur le créneau professionnel. Des résultats, positifs, qui interviennent alors que la fin de la gratuité de Windows 10 (prévue le 29 juillet prochain) pourrait venir dynamiser la capacité commerciale de Windows dans les mois qui viennent. Du côté des ventes de Surface, Microsoft enregistre une croissance du CA de 9%. Une tendance "portée par les Surface Pro 4 et Surface Book", précise l'éditeur. 

Mobilité : un recentrage sur l'entreprise se précise

Quant au chiffre d'affaires lié aux smartphones, il dévisse de 71%. C'est pire qu'au trimestre précédent à l'issue duquel un déclin -50% avait été enregistré. Mais dans ce domaine, Microsoft pointe "une forte hausse" du nombre de ses entreprises clientes. Il a "quasiment doublé d'une année sur l'autre, à plus de 33 000, représentant une base installée presque multipliée par 2,5 en un an", constate l'éditeur. La mise en avant de cet indicateur par le groupe de Satya Nadella tendrait à valider la thèse d'un recentrage de sa stratégie en matière de mobilité sur la cible des entreprises (lire aussi l'article Surface Phone : l'arme secrète de Microsoft pour 2017 ?).

Sur l'ensemble de l'année, Microsoft enregistre un chiffre d'affaires de 85,3 milliards de dollars, contre 93,6 milliards l'année précédente. Dans le même temps, son bénéfice annuel passe de 12,2 à 16,8 milliards de dollars.

A lire aussi :

 

Microsoft