Amazon veut faire entrer Alexa dans l'entreprise

Amazon veut faire entrer Alexa dans l'entreprise A l'occasion de son événement mondial re:Invent, Amazon Web Services a levé le voile sur une déclinaison de l'assistant vocal taillée pour le bureau.

Nouvelle étape pour Alexa. L'assistant vocal d'Amazon prend le chemin de l'entreprise. L'annonce a été réalisée ce 1er décembre par Werner Vogels, le directeur technique du retailer, lors de l'événement mondial dédié à Amazon Web Services, l'activité cloud du groupe de Seattle.

"Nous lançons Alexa for Business. Il s'agit d'un service cloud managé conçu pour gérer des terminaux Alexa en entreprise, administrer leurs utilisateurs, et piloter le déploiement de skills métier. Nous répondons à une demande de nos clients dont certains comme le spécialiste des espaces de coworking WeWork ou la banque Capital One Financial déploient déjà Alexa", indique Werner Vogels.

Cisco et Polycom comme partenaires

Amazon s'est rapproché d'équipementiers, comme Cisco ou Polycom, en vue d'intégrer Alexa for Business à leur système de conférence audio et vidéo. "Vous allez ainsi pouvoir contrôler ce type d'environnement par la voix : lancer des conf call ou vidéo en disant simplement 'Alexa, commence le meeting', sans avoir à saisir de numéro de téléphone, puis configurer les paramètres de votre conference room", explique Werner Vogels.

Le groupe américain met également en avant ses enceintes connectées dotées d'écran (Echo Show et Echo Spot) qui, via Alexa for Business, vont désormais pouvoir être transformées en "interfaces de communication professionnelles posées sur les bureaux, pour envoyer des messages ou gérer ses appels téléphoniques".

Alexa for Business a été dévoilé par Werner Vogels, le directeur technique d’Amazon, lors d’AWS re:Invent qui se tenait cette semaine à Las Vegas. © JDN / Antoine Crochet-Damais

Livrée avec la solution, une petite bibliothèque de skills cible diverses problématiques : rechercher une salle de réunion libre, faire une demande de fourniture, gérer une liste de tâches, planifier des alertes de calendrier…

Alexa for Business s'intègre par ailleurs aux calendriers Exchange, Office 365 et G Suite pour planifier rendez-vous et meetings. Mais également à des applications métier tierces pour répondre à des questions dans différents domaines : le CRM de Salesforce, l'application de gestion de voyages d'affaires Concur ou encore le logiciel de gestion RH SuccessFactor (SAP).

La possibilité de créer des skills

"Avec Alexa for Business, les entreprises ont aussi la possibilité, par le biais d'une API, de créer leurs propres skills et intégrations avec des systèmes tiers", précise Werner Vogels. Côté administration, une console permet de gérer les droits d'accès utilisateurs aux applications de bot et gérer les parcs de terminaux Alexa installés dans l'entreprise.

En termes de traitement, Alexa for Business bénéficie des nouveaux services d'IA annoncés par AWS en parallèle lors de re:Invent 2017 : Amazon Comprehend (pour le traitement de langage naturel), Amazon Transcribe (pour le speech-to-text), Amazon Translate (pour la traduction) et Amazon Rekognition Video (pour la reconnaissance d'images vidéo).

Alexa for Business donne la possibilité aux entreprises de développer leurs propres skills. © JDN / Antoine Crochet-Damais

Les skills pourront être mis à disposition des salariés via le compte Alexa for Business de l'entreprise, sans passer par l'Alexa Skills Store. "Il est possible d'autoriser, ou pas, le recours aux skills personnels sur le lieu de travail, et à l'inverse permettre l'accès aux applications et skills de  l'entreprise depuis les enceintes Echos personnelles des salariés, à leur domicile", ajoute Werner Vogels.

Un hébergement pour l'heure uniquement aux US

Sur le front des assistants numériques d'entreprise, Amazon vient concurrencer Microsoft. Avec Cortana, l'éditeur de Redmond se positionnait en effet déjà sur le terrain des assistants vocaux à usage professionnel (et pas seulement personnel). Pour adresser cette cible, le groupe de Satya Nadella a intégré Cortana à Office 365 et Dynamics 365, et planche sur des skills de productivité et des intégrations à LinkedIn (dixit Venturebeat).

En août dernier, Amazon et Microsoft annonçaient un partenariat selon lequel chacun de leur assistant personnel allait pouvoir accéder à l'autre. Reste à savoir si cet accord va être étendu à la déclinaison de leur assistant pour le monde professionnel... Aucune information n'a pour le moment filtré sur cette question.

Alexa for Business est tarifé 7 dollars par terminal Alexa et par mois, auxquels s'ajoutent 3 dollars par utilisateur et par mois. Le service est pour l'heure disponible uniquement dans les datacenters d'AWS situés en Virginie.  A terme, il devrait être étendu à d'autres régions du cloud américain, notamment en Europe.  Comme son aîné "grand public", Alexa for Business ne parle pour le moment qu'anglais et espagnol. 

A lire aussi :

Amazon / Amazon Web Services

Annonces Google