ARM : Calxeda lève 55 millions de dollars

Baptisés EnergyCore, les processeurs ARM à basse consommation du fabricant américain sont utilisés par HP et Dell dans le cadre de projets de serveur expérimental.

Les technologies mobiles ont le vent en poupe, et notamment les processeurs ARM. Pour preuve : la levée de fonds que vient de conclure Calxeda auprès de plusieurs fonds d'investissement, dont Austin Ventures et Vulcan Capital (qui appartient à Paul Allen, cofondateur de Microsoft), aux côtés d'actionnaires historiques. Elle s'élève à de 55 millions de dollars. Calxeda se spécialise dans les puces à basse consommation reposant sur des processeurs ARM.

Baptisée EnergyCore, la technologie de Calxeda est déjà intégrée dans des serveurs expérimentaux, notamment chez Dell et HP. Mais ces puces sont dès à présent disponibles sur le marché dans un serveur de Boston Ltd, baptisé Viridis. Une machine qui embarque 48 puces Calxeda, chacune étant composée de quatre cœurs de processeur (reposant sur l'architecture Cortex-A9 ARM) et intégrant également des unités réseau et de stockage. Sur le papier, chaque puce consomme moins de 5 watts.

ARM : la promesse d'améliorer le ration de performance des serveurs

Pour les constructeurs de serveurs, la technologie ARM est en effet la promesse d'un ratio des plus intéressants entre vitesse d'exécution, volume de données traitées, et consommation d'énergie. Alors que cette architecture est à l'origine conçue pour les terminaux mobiles, tablettes et smartphones, elle pourrait ainsi représenter une alternative intéressante aux serveurs x86. D'ailleurs, Intel a décidé de prendre les devants face à cette potentielle menace. Le fondeur prépare une nouvelle gamme de puces x86 Atom S-series à faible consommation d'énergie pour l'année prochaine.

Comptant quelque 100 salariés, Calxeda qui est présent aux Etats-Unis et en Asie (en Chine, à Taiwan et au Japon) avait déjà levé 45 millions de dollars.


Serveurs / Levée de fonds