Cloud et containers : Google veut en découdre avec Amazon

Google fait un pas de plus dans l'orchestration de containers en mode cloud. C'est là la principale annonce que le géant IT a réalisée lors de son événement Cloud Platform Live.

Google fait un pas de plus dans l'intégration de Docker. A l'occasion de son événement Cloud Platform Live ce 4 novembre à San Francisco, le groupe de Mountain View a présenté une nouvelle solution taillée pour orchestrer les containers Docker sur son cloud : Google Container Engine. Elle étend les capacités de cette technologie au sein de son IaaS (Google Compute Engine), qui supportait Docker depuis quelques mois déjà - via l'implémentation Kubernetes

Avec Google Container Engine, il est désormais possible de pousser des composants applicatifs, installés dans une machine virtuelle Compute Engine, vers un clusters de containers Docker. La solution permet ainsi de combiner ensemble des containers sur la base d'une logique applicative unique, avec tous les services associés (identification, monitoring...). "Etant basé sur un projet open source, Google Container Engine fournit aussi un haut niveau de mobilité, facilitant la migration d'applications entre machines de développement, systèmes internes, et plusieurs fournisseurs de cloud public", souligne Google.

Pour l'occasion, Google fait aussi évoluer son PaaS (App Engine), en y injectant des possibilités de gestion de ressources (bref de IaaS). Le géant l'avait d'ailleurs annoncé. Cette vision se concrétise avec la sortie de Managed VMs (pour l'heure en beta). Il introduit une couche de gestion de machines virtuels dans App Engine, avec à la clé des fonctionnalités d'auto-dimensionnent, et la prise en charge de runtimes basés sur les containers Docker.

Google Cloud doté d'un backbone mondial

Mais ce n'est pas tout. Lors de ce Cloud Platform Live, Google a dévoilé beaucoup d'autres services. Parmi eux, on relève Google Cloud Interconnect. Son objectif ? Optimiser les accès réseau au cloud de Google pour les entreprises. Cloud Interconnect repose notamment sur un backbone avec 70 points de présence dans 33 pays, ainsi que des connexions vers plusieurs fournisseurs de data centers (dont Equinix et Level 3). "Google Cloud Interconnect sera complété d'un dispositif de connexion par VPN dans les prochains mois", ajoute le groupe.

Enfin, last but not least, Google annonce Google Compute Engine Autoscaler. Reposant sur la même technologie d'auto dimensionnement qu'utilise le géant pour ses propres besoins, il permet de reconfigurer dynamiquement les capacités d'une machine virtuelle, en fonction des besoins et mesures remontées en production (QPS de l'équilibrage de charge HTTP, niveau d'utilisation CPU de la VM CPU, et d'autres métriques personnalisées).

Google / Docker