Soldes : la webperf des ténors du e-commerce en France en janvier

Parmi les e-commerçants les plus visités en France, lesquels ont été les meilleurs en termes de rapidité d'affichage en janvier, mois crucial des soldes ? Classement et décryptage.

Parmi les grands e-commerçants français, quels sont les modèles à suivre en matière de performance web ? Lesquels brillent par leur rapidité d'affichage, ou le poids léger de leur page, et plus généralement par leurs bonnes pratiques en matière de ce qu'on appelle la "webperf" ?

Durant tout le mois particulièrement crucial de janvier, celui des soldes, notre baromètre a mesuré quotidiennement, comme chaque mois, la vitesse à laquelle s'affichaient, sur les trois principaux navigateurs, plusieurs types de page web (home, produit et catégorie) pour les 20 e-commerçants les plus visités en France (tous les détails de la méthodologie sont en ligne). En janvier, comme le mois précédent, un problème technique a toutefois empêché de mesurer correctement le site d'E.Leclerc, que nous avons préféré enlever du classement - qui  est donc réduit à 19 acteurs ce mois-ci. Mais le problème a été résolu mi-janvier, et le classement comptera à nouveau 20 sites analysés le mois prochain. 

Un classement basé sur le Speed Index

Pour rappel, le Speed Index mesure la vitesse à laquelle le contenu s'affiche. Mais, si le temps de chargement indique le temps qu'il faut pour qu'une page se charge, le Speed Index s'intéresse à la bonne dynamique de ce chargement. C'est cet indicateur, essentiel, que nous retenons pour établir le classement. Une définition plus complète, clairement illustrée, avec la formule exacte utilisée pour calculer ce Speed Index figure sur le blog de Fasterize.

Classement de la webperf des 19 e-commerçants les plus visités en France en janvier 2016

Classement - Site (évolution mensuelle) Speed Index (moyenne) Temps de chargement moyen des pages (millisecondes) Poids moyen des pages analysées (octets) Nombre moyen de requêtes
1er- Leroy Merlin (=) 2 851 5 504 782 033 84
2-  La Redoute (+1) 4 452 6 704 953 012 73
3- eBay (-1) 4 457 12 733 1 413 466 136
4- Boulanger (+1) 4 962 7 952 1 090 335 116
5- CDiscount (+4)  5 170 12 934 1 775 888 145
6- Ikea (-2) 5 433 10 757 1 623 547 107
7- Auchan (+1) 5 718 9 050 1 495 533 108
8- Groupon (-1) 5 832 8 732 1 689 713 99
9- Castorama (-3) 5 893 9 113 1 374 640 140
10- Decathlon (+4) 6 482 10 444 1 552 542 124
11- Booking (+1) 6 561 10 409 1 429 796 108
12- Priceminister (-1) 6 657 13 646 2 172 725 304
13- Zalando (-3) 6 728 16 833 2 181 319 181
14- Carrefour (-1) 8 036 9 532 1 194 355 85
15- Darty (=) 8 805 16 002 2 737 197 227
16- Fnac (=) 9 011 16 713 2 412 737 236
17- Amazon (+1) 9 109 31 626 7 027 258 198
18- Rueducommerce (-1) 9 121 21 507 2 624 516 327
19- SNCF (=) 9 173 17 384 2 548 291 119

C'est Leroy Merlin qui est, une fois encore, le premier de notre classement – pour le 8e mois d'affilée. Son Speed Index de 2851 est largement au-dessus de la moyenne des 19 acteurs mesurés (6550). Son site affiche aussi les meilleures performances en termes de rapidité d'affichage complet : 5,5 secondes, contre plus de 13 secondes en moyenne pour les 19 sites analysés. Le poids de ses pages est aussi exemplaire : avec 0,74 Mo, il est loin devant les autres (les 19 ont un poids moyen de plus de 2 Mo). Le nombre de requêtes comptées sur ses pages est aussi très contenu (84 en moyenne). Même si la Redoute fait mieux (73), cela reste bien plus limité que le nombre moyen observé chez les acteurs suivis (154).

Zoom sur la webperf et la progression de Cdiscount

Un site marque une intéressante progression : celui de Cdiscount. Il entre dans le top 5 de notre classement en gagnant 4 places, après en avoir déjà gagné 4 le mois dernier.

Un travail spécifiquement pour les soldes

Fasterize a fourni au JDN un graphique qui montre très bien qu'un travail a été réalisé par Cdiscount spécifiquement pour les soldes (voir ci-dessous). Il indique, jour par jour, l'évolution du Speed Index et du poids de la page d'accueil : la courbe descend très clairement en flèche le 6 janvier, date de début des soldes. A cette date, précisément, le Speed Index est même divisé par deux. "Malheureusement, il remonte ensuite", regrette Stephane Rios, de Fasterize, qui lie avant tout cette baisse spectaculaire du Speed Index au changement de présentation graphique, qui passe d'un slider à une image fixe pour les soldes.

Evolution en janvier, jour après jour (en abscisse ) du Speed Index (en bleu) et du poids de la page d'accueil (en vert) de Cdiscount.  © Fasterize/JDN

Des leviers plus ou moins classiques employés

Stephane Rios remarque en tout cas que beaucoup des leviers classiques de la webperf sont employés chez Cdiscount. Félicitant "un travail réel sur la webperf", il énumère les bonnes pratiques qu'il a pu observer sur les pages : minification HTML, CSS/JS, concaténation de certains JS, inlining des images dans le CSS, lazyloading, sharding, et mesures de type RUM (lire Le vocabulaire de la webperf commenté par des spécialistes et 4 astuces pour accélérer l'affichage d'un site Web). Il remarque aussi dans le code source des signes qui ne trompent pas, en début de page (des variables "JavaScript testPerfNoPub", "testPerfCanddi" et "testPerfNoMetatag") - qui prouvent que des tests sont en cours pour mesurer l'impact sur les performances de différents composants de page…  

Un autre détail a aussi attiré l'attention de Stephane Rios lorsqu'il a réalisé l'audit éclair de la page d'accueil : l'absence de police téléchargée. "C'est rare pour un site, mais pour Cdiscount c'est compréhensible, tout est fait sous forme d'images !" fait-il remarquer. Cet expert, ancien DT de Rueducommerce, conseillerait toutefois à Cdiscount de répartir différemment les ressources statiques, et de les servir depuis moins de domaines. 

Performance Web / Webtech