Devoteam enregistre une croissance de 40% dans les services digitaux

Sur 2015, la SSII enregistre un CA en hausse de 10%, à 485 millions d’euros. Sa nouvelle stratégie digitale porte ses fruits. Devoteam réalise 144 millions d'euros sur ce terrain.

Spécialisée historiquement dans le conseil en infrastructure informatique, la SSII française Devoteam poursuit son vaste virage vers de nouveaux services digitaux amorcé il y a trois ans. Le groupe vient de publier ses résultats pour 2015. Comparé à 2014, son chiffre d'affaires sur ces nouveaux segments enregistre une hausse de pas moins de 40%, à 144 millions d'euros. Un montant qui représente dès lors 30% de son chiffre d'affaires. Ces nouveaux services digitaux recouvrent l'ensemble des technologies dites de "SMAC" (Social, Mobile, Analytics/Big Data, Cloud et Sécurité). "Notre politique volontariste de positionnement sur les chantiers de transformation IT porte ses fruits", se félicite Stanislas de Bentzmann, cofondateur de la SSII.

Une stratégie de croissance externe qui va se poursuivre

Stanislas de Bentzmann est cofondateur de Devoteam, et également président de CroissancePlus.  © Devoteam

Illustrant sa capacité à négocier une mutation en douceur, Devoteam fait état d'une activité hors "SMAC" stable. Ce qui lui permet de totaliser un CA de 485 millions d'euros sur l'année. De +10% comparé à 2014, sa  progression s'établit à 12,2% à périmètre constant - c'est-à-dire sans prendre en compte les activités d'externalisation abandonnées en 2014. Supérieure à l'objectif annoncé, la marge d'exploitation se hisse, elle, à 33,9 millions d'euros (soit 7% du CA), contre 22,1 millions d'euros en 2014 (et 5% du CA). Quant au résultat net part groupe, il passe de 7,5 à 16,2 millions d'euros.

"En vue de renforcer encore notre dynamique dans le numérique, nous allons poursuivre notre stratégie combinant croissance organique et externe", confie Stanislas de Bentzmann. En 2014, le groupe avait pris une participation remarquée de 70% dans gPartner et pris le contrôle de Progis, deux partenaires français de Google. En 2015, la SSII a aussi acquis l'Espagnol Drago, un spécialiste du Big Data comptant près de 280 salariés, et mis la main sur myG, un autre expert français des Google Apps.

"Ces derniers mois, nous avons lancé notre offre de prestations autour de Google for Work en Espagne. Et en France, nous avons enregistré dans ce domaine une croissance à deux chiffres sur l'année", souligne Stanislas de Bentzmann. Mais sur 2016, Devoteam compte faire évoluer sa stratégie d'acquisition en vue de progresser, aussi, sur d'autres créneaux technologiques. Aux côtés de Google, l'entreprise de services numériques a décidé de se focaliser sur trois autres éditeurs partenaires : ServiceNow, Salesforce et VMware. "Notre croissance externe s'oriente désormais, notamment, du côté des écosystèmes de Salesforce et VMware", révèle le cofondateur de Devoteam. Pour financer ses futures opérations, l'acteur peut compter sur une trésorerie nette de 40 millions d'euros à l'issue de son exercice 2015, en hausse de 34% sur un an.

Objectif 2016 dans les nouveaux services digitaux : +40%

Au-delà de ses investissements dans des technologies de partenaires clés, Devoteam compte sur deux autres axes de développement pour 2016 : l'Analytics et le Big Data d'une part, et le Platform as a Service (PaaS) d'autre part. Au-delà d'une plateforme supportant des services BtoC, "nous souhaitons positionner le PaaS comme un moyen agile et peu coûteux d'outiller les processus métier : CRM, logistique, RH... Devoteam peut intervenir dans ce domaine à la fois au niveau du reengineering des processus, de la formation et de l'accompagnement du changement, ou encore de l'intégration avec les systèmes existants", détaille-t-on au sein de la SSII. "Sans compter que les déploiements d'applications en mode PaaS peuvent, aussi, nécessiter des compétences relatives à d'autres technologies de SMAC, sur lesquelles nous sommes positionnés."

Fort de cette stratégie, Devoteam entend réaliser sur ces nouveaux services digitaux la même croissance en 2016 qu'en 2015 (soit 40%). Une performance qui hisserait par conséquent son chiffre d'affaires sur ce terrain à un peu plus de 200 millions d'euros.

SSII / DEVOTEAM