Surface Phone : l'arme secrète de Microsoft pour 2017 ?

Microsoft plancherait sur une nouvelle génération de smartphones qui devrait voir le jour en 2017. Ils pourraient s'agir de terminaux "3-en-1" : des téléphones transformables en tablettes et PC.

Lancée par nos confrères de Windows Central, la  rumeur court depuis déjà quelques mois. Microsoft pourrait abonner la marque Lumia au profit de l'appellation Surface Phone. Pour le géant américain, le but serait d'homogénéiser la politique marketing de ses terminaux mobiles (tablettes, PC portables, et téléphones) autour d'une marque unique : Surface. Le lancement des premiers Surface Phone devrait avoir lieu en 2017. Et d'ici là, aucun nouveau smartphone ne serait prévu. Confronté à l'échec commercial des Lumias, Microsoft aurait même décidé de suspendre leur fabrication et leur vente (dixit le site onMSFT). L'objectif du groupe américain ? Prendre le temps d'optimiser Windows 10 Mobile et surtout de plancher sur de nouvelles innovations. D'ailleurs, force est de constater que l'éditeur ne communique plus sur le développement de futurs Lumias, mais plutôt sur la continuité du support des Lumias les plus récents (lire l'article de The Verge).

Plusieurs indices permettent de cerner les pistes de R&D vers lesquelles s'orientent actuellement Microsoft pour bâtir ses futurs téléphones. D'abord, le groupe a clairement indiqué vouloir réorienter Windows 10 Mobile vers l'entreprise, avec à la clé des terminaux de travail axés sur le haut de gamme. "Nous sommes pleinement alignés sur ce que nous avons fait dans ce domaine avec Windows côté desktop. Nous serons les premiers à sortir des innovations de premier plan [en matière de téléphone mobile NDLR] comme nous l'avons fait avec Surface, et nos partenaires OEM s'engageront et construiront tout l'éventail du catalogue", a notamment pu indiqué Kevin Gallo, vice-président corporate Windows Developer Platform chez Microsoft.

Le Lumia 950 représente la dernière génération des smartphones haut de gamme de Microsoft. © Microsoft

Vers une continuité sans couture entre smartphone et PC

Mais alors quelle forme pourrait bien prendre ces nouveaux terminaux mobiles "innovants" ? Dans une interview accordée à nos confrères du Australian Financial, le CEO de Microsoft, Satya Nadella, a commencé à dévoiler sa ligne stratégique sur le sujet. "Nous allons continuer à investir le marché de la téléphonie, pas sur le modèle des leaders du segment, mais plutôt avec ce que nous sommes les seuls à pouvoir réaliser, avec le terminal mobile le plus ultime", a confié le PDG.

Proposer un environnement logiciel 100% intégré du PC... au smartphone 

Parmi ses axes de R&D en matière de mobilité, Microsoft a toujours pour objectif d'améliorer le mode Continuum de Windows 10. Le groupe ne cesse d'insister sur ce point. Le but est d'aboutir à une continuité d'expérience sans couture entre les différentes déclinaisons de Windows : desktop / tablette et smartphone. Dans cette optique, Microsoft a surtout cherché jusqu'ici à mieux synchroniser les éditions de l'OS (par le biais d'une réplication des paramètres, mais aussi une diffusion "multi device" des notifications d'application, SMS...).

Le Surface Phone : un smartphone 100% transformable en PC ?

Toujours dans la logique du mode Continuum, Microsoft se concentre actuellement sur un second objectif : l'idée d'un téléphone mobile transformable en tablette tactile ET en PC. Un véritable "3-en-1" qui offrirait la vélocité d'une tablette, la mobilité d'un smartphone et la puissance d'un notebook de dernière génération. Officiellement, il s'agit même là d'un des principaux focus de Microsoft actuellement sur le terrain des terminaux Windows. Satya Nadella lui même a d'ailleurs souligné cet objectif lors d'une récente conférence avec des actionnaires du groupe.  

Certes, le scénario du smartphone transformable en PC est déjà expérimenté par Microsoft avec le Lumia 950. Un téléphone mobile qui, via une station d'accueil, peut être connecté à un écran externe, et doté d'un clavier et d'une souris. Principal problème avec ce type d'appareil (basé sur une architecture ARM), il ne prend pas en charge les logiciels pour PC (Win32), mais seulement les apps mobiles Windows - dites universelles. Une limitation qui se révèle délicate pour les professionnels. Pour résoudre le problème, Microsoft serait en train de plancher sur une manière d'émuler un environnement x86 sur un système motorisé par un processeur ARM. L'enjeu : donner la possibilité d'exécuter sur un Windows Phone des logiciels conçus initialement pour PC. Selon Mary Jo Foley de Zdnet.com, toujours bien informée sur les plans de Microsoft, Redmond envisagerait désormais d'intégrer une telle technologie d'émulation à Windows 10. D'après notre consœur, cette nouveauté n'arrivera pas avant la quatrième mise à jour majeure de Windows 10 (Redstone 3) - prévue pour l'automne 2017. 

De nouvelles informations que vient de publier Nokiapoweruser tendraient à attester le fait que Microsoft planche bel et bien sur un Surface Phone qui prendrait la forme d'un "3-en-1". Citant "des sources fiables", nos confrères évoquent plusieurs prototypes de smartphone (dont un terminal 64bit, avec 6 Gb de Ram, équipé d'un Snapdragon 835). L'un de ces prototypes serait capable de gérer l'installation et l'exécution d'applications x86...

Le Lumia 950 peut se connecter à un grand écran pour offrir une ergonomie proche d'un PC. © Microsoft

Microsoft n'est pas le premier à vouloir transformer ainsi un smartphone en PC. HP s'est déjà engagé dans cette voie avec son Elite x3. Ciblant les professionnels, il s'agit, déjà, d'un terminal "3-en-1". Il peut en effet être converti en poste de travail (via un dock). Mais aussi en ordinateur portable en se branchant sur un boîtier qui combine clavier et écran, à la manière d'un laptop. Et last but not least, l'appareil peut, également, exécuter des logiciels pour PC (Win32) et ce, grâce à une couche de virtualisation maison (HP Workplace).

Le Surface Phone : un futur terminal "3-en-un"

Avec son émulateur x86, Microsoft pourrait ainsi s'inspirer de l'expérience de l'Elite x3. Mais avec l'idée de proposer une meilleure performance lors de l'exécution de logiciels Win32 grâce à une brique d'émulation x86 plus proche du cœur de Windows 10. Fait intéressant : dans son interview accordée au Australian Financial, Satya Nadella a évoqué l'Elite x3. Il a cité le terminal de HP comme exemple pour indiquer que Microsoft était déjà présent, aux cotés de partenaire OEM, dans "une innovation structurelle" dans la téléphonie mobile et ce, en se concentrant "sur la productivité, le management et la sécurité". 

Microsoft pourrait fournir aussi l'abonnement 4G

La vision d'un terminal "3-en-1" (smartphone, PC, et portable ou tablette) représente sans nul doute une des voies d'exploration de Microsoft dans la perspective, aussi, de la sortie de futurs téléphones. Dans ce contexte produit, l'appellation Surface Phone se révélerait cohérente. Elle traduit en effet le rapprochement des smartphones du groupe avec ses tablettes Surface et son Surface Book.

Terry Myerson, vice-président en charge de Windows et des terminaux chez Microsoft, s'est lui aussi exprimé sur le futur du Windows Phone - là encore, dans le cadre d'une interview accordée à Mary Jo Foley. "Les processeurs ARM mais aussi la connectivité cellulaire tiendront un rôle clé dans le futur paysage technique", a-t-il indiqué. Que pourrait cacher cette référence à la "connectivité cellulaire" ? Force est de constater sur ce point un chantier initié par Microsoft visant à gérer la commercialisation d'abonnements cellulaires. Même si elle n'est pas encore utilisable, une application Windows 10 a en effet fait son apparition sur le Windows Store pour gérer ce type de forfait. Est-ce là une solution qui pourrait, aussi, accompagner le lancement d'un futur Surface Phone ? A suivre.

Selon les sources contactées par Windows Central, Microsoft envisagerait de décliner ses Surface Phone en trois éditions : grand public, business, et "prosumer".

A lire aussi : 

 

Microsoft / Systèmes d'exploitation