Danone : un sondage mondial sur la transformation digitale

A l'approche de la "Nuit du Directeur Digital", le 16 juin, Michael Aidan, CDO de Danone, présente le projet dont il est le plus fier.

Michael Aidan, CDO. © Danone

Le 16 juin, la Nuit du Directeur Digital récompensera les meilleurs CDO de l'année. En amont de l'événement, le JDN présente les 20 projets dont sont le plus fiers une sélection de CDO qui n'ont qu'un objectif : mener la transformation numérique de leur entreprise.

Présentation générale du projet

"La difficulté de la transformation digitale, raconte Michael Aidan, réside dans le fait qu'on est en mode push. On crée des outils, on essaie d'entraîner les pays dans la démarche, mais c'est souvent difficile à intégrer à leurs objectifs business." Pour y remédier, le CDO de Danone a mis en place un "projet d'entraînement des équipes" : un sondage baptisé "iwheel" destiné à déterminer la maturité digitale d'un pays, d'une division ou d'une marque ainsi que les axes prioritaires des équipes, afin de pouvoir leur apporter une aide appropriée dans leur transformation.

Enjeu pour l'entreprise

Danone a listé cinq dimensions de la transformation digitale à pousser auprès des différents pays : une nouvelle façon d'écouter les consommateurs, de les atteindre, de les engager, de leur vendre des produits et de collecter de la data (le "listen, reach, engage, sell and data").

Avec ce sondage, Danone souhaite passer d'une logique "push" à une logique "pull" dans la transformation digitale de ses entités : "Nous voulons parvenir à une auto-administration dans laquelle chaque entité décide des axes qu'elle a envie de pousser et demande de l'aide pour y parvenir", explique le CDO.

Le projet, étape par étape

Le questionnaire demande aux répondant d'évaluer où ils se situent sur chacun des cinq axes de transformation (ont-ils les bons outils, experts, pratiques, méthodes ?) et de mettre en avant les dimensions qui leur paraissent les plus importantes par rapport à leurs objectifs. Il a été envoyé en février à la personne qui se rapproche le plus du directeur du digital de l'ensemble des pays, marques et divisions afin qu'elle le remplisse puis en expose le résultat au comité de direction.

"En découlent trois résultats positifs, énumère Michael Aidan. D'abord, tous les comités de direction ont le même cadre de référence et savent que la digitalisation des activités passe par ces cinq axes. Ensuite, chaque responsable du digital remplit un plan d'action en fonction des réponses. Enfin, nous récupérons l'ensemble des données des questionnaires."

Les résultats permettent par exemple à Danone de savoir quels sont les pays qui ont besoin d'aide sur l'e-commerce ou l'écoute du consommateur et de leur adresser des réponses adaptées à leurs besoins. "Par exemple, nous leur proposons d'installer notre outil de veille Radarly, développé par Linkfluence, pour améliorer l'e-listening." 70 entités du groupe ont rempli le questionnaire et travaillent sur le sujet.

Pourquoi il en est fier

"Nous nous sommes demandés comment entraîner une organisation entière vers un projet de change management et on s'est rendus compte qu'il fallait que plusieurs éléments soient alignés pour que cela fonctionne. Nous devions non seulement engager les salariés de manière virale sans que cela ne se heurte à des objectifs business mais aussi associer un message top-down. On a trouvé la courroie de transmission, une alchimie entre ces éléments et on a vraiment l'impression de progresser."

  • Entreprise : Danone
  • Nombre de salariés : 100 000
  • Nombre de salariés concernés :70 entités
  • Coût du projet : quelques dizaines de milliers d'euros pour le sondage
  • Economies générées : NC
  • Voir le site de la Nuit du Directeur Digital

DANONE / Nuit du directeur digital