Google propose un outil pour tester les pages AMP

Le service en ligne gratuit lancé par Google permet de faire remonter les éventuelles erreurs techniques d'une page au format AMP.

Alors que les pages AMP ont commencé à se glisser parmi les résultats organiques classiques, Google vient de lancer un outil gratuit qui permet de tester des URL reposant sur ce format.

Une fois l'URL acceptée et analysée, le test donne son verdict : soit la page soumise est jugée "valide", soit elle ne l'est pas. Dans ce deuxième cas de figure, Google fait remonter les problèmes à résoudre, comme ceux qui peuvent déjà apparaître dans la Search Console : "balise HTML interdite ayant un équivalent AMP", "utilisation interdite ou incorrecte d'une balise HTML", "feuille de style CSS incorrecte", "balisage AMP manquant ou incorrect", ou encore "code JavaScript créé par l'utilisateur détecté dans la page".

L'exploration de la page se fait par les vrais Googlebots : le marquage de la page est passé au peigne fin, et l'outil de test des données structurées est aussi sollicité. Les erreurs pointées sont expliquées.

Exemples d'erreurs remontées pour une page AMP non valide © Capture

Lorsque la page est valide, il est possible de prévisualiser l'apparence de la page dans les résultats remontés par Google.

Prévisualisation d'une page AMP valide dans les résultats mobiles de Google. © Capture

A noter que l'outil peut refuser d'analyser certaines pages, comme des URL classiques ou des URL issues du cache de Google, c'est-à-dire celles commençant par "https://www.google.fr/amp/" : il faut alors soumettre l'URL AMP "de base" (celle qui remonte dans l'outil de web analytics).

Google / Google Webmaster Tools