Les DSI français se tournent massivement vers les containers

47% des DSI français envisagent désormais la virtualisation par container. 15% ont déjà passé le pas. Des indicateurs issus du dernier Baromètre JDN / Club Décision DSI.

© Club Décision DSI

62% des DSI français envisagent désormais la virtualisation de serveur par container (type Docker) voire mettent déjà en œuvre cette technologie. C'est là l'un des indicateurs les plus saillants du dernier Baromètre de la transformation numérique JDN / Club Décision DSI / IT Research. Il représente une progression de 5 points comparé à l'année dernière. Parmi ces 62% de décideurs informatiques, 15% affirment avoir déjà déployé des containers. 

Les principaux apports du container ? N'embarquant pas d'OS supplémentaire, à la différence de la machine virtuelle, il est léger et peut par conséquent se lancer rapidement. Standardisé (grâce à Docker), il se caractérise aussi par sa portabilité. Les grands clouds, tels Amazon Web Services, Microsoft Azure ou Google Cloud, permettent d'ores et déjà cette portabilité. Qu'est-ce que cela signifie ? Eh bien qu'un conteneur Docker, avec ses applications, peut passer aisément d'un de ses clouds à un autre. On comprend mieux, alors, pourquoi cette solution intéresse les DSI.

Indicateur du Baromètre de la transformation numérique JDN / Club Décision DSI / IT Research (septembre-octobre 2016). © JDN

Le recours aux VM sur des clouds publics s'intensifie

Alors que 54% des décideurs IT français interrogés affirment avoir mis en place un cloud privé (avec VM, automatisation, gestion du provisioning...), ils sont désormais 43% à héberger des instances virtuelles sur un ou plusieurs clouds publics. Lors de l'édition 2015 du baromètre, les répondants étaient moins de 30% à être dans ce cas.  Le taux de pénétration du IaaS (Infrastructure as a Service) au sein des DSI françaises continue par conséquent de progresser rapidement.

Globalement, les clouds publics d'infrastructure (IaaS) ou de plateforme (PaaS) sont le plus souvent utilisés pour prendre en charge des environnements de développement et de test (36% de réponses), devant l'hébergement de sites web (21%) et d'applications métier non-critiques (21%).   

Indicateur du Baromètre de la transformation numérique JDN / Club Décision DSI / IT Research (septembre-octobre 2016). © JDN

L'utilisation du cloud public (IaaS, PaaS, SaaS) presque généralisée

Plus globalement, force est de se demander quelle part de leurs applications les entreprises françaises du panel ont basculé dans le cloud public (qui peut englober le IaaS et le PaaS et par extension le SaaS). 81% des décideurs IT consultés évoquent au moins une application opérée sur un cloud public. La plupart des répondants dans ce cas (43%) affirment que 10% à 50% de leurs applications ont basculé. Une très petite minorité de DSI consultés (moins de 3%) évoque plus de 50% des systèmes d'entreprise en production dans le cloud public.

Indicateur du Baromètre de la transformation numérique JDN / Club Décision DSI / IT Research (septembre-octobre 2016). © JDN

Méthodologie : cette édition du Baromètre de la transformation numérique JDN / Club Décision DSI / IT Research a été réalisée sur la base d'un sondage auprès de 482 décideurs informatiques (DSI, DOSI, directeurs de production...), tous membres du Club Décision DSI. Ils travaillent pour des organisations (privées ou publiques) de taille moyenne ou grande, de 300 à 50 000 salariés, dans 20 secteurs d'activité. Les réponses ont été collectées du 21 septembre au 18 octobre 2016.

Virtualisation / Club Décision DSI