Classement : la webperf des 40 ténors du web en France en décembre

Classement : la webperf des 40 ténors du web en France en décembre Parmi les 40 sites les plus visités en France, hors e-commerce, lesquels ont été les meilleurs en termes de rapidité d'affichage en décembre ? Décryptage avec notre partenaire Fasterize.

Parmi les sites les plus visités en France, e-commerçants exclus (car ils font l'objet d'un classement à part), lesquels brillent par leur rapidité d'affichage, ou le poids léger de leurs pages, et plus généralement par leurs bonnes pratiques en matière de ce qu'on appelle la "webperf" ? Quels sont les modèles à suivre concernant la performance web ?

Pour répondre à ces questions avec des mesures précises, un périmètre a dû être retenu : les 40 sites les plus visités en France. Outre les e-commerçants, nous avons aussi dû exclure de la liste d'autres sites, certes très visités, mais dont l'analyse de la webperf était difficile ou sans grand intérêt (comme les blogs de Free ou de Blogger, etc.).

Pour le reste, la méthodologie est exactement la même que pour le classement de la webperf des ténors du e-commerce (les détails sont expliqués en ligne). Les mesures sont réalisées par notre partenaire Fasterize, spécialisé dans la performance web et éditeur d'une solution SaaS dédiée. 

Un classement basé sur le Speed Index

Pour rappel, le Speed Index mesure la vitesse à laquelle le contenu web s'affiche. Mais si le temps de chargement indique le temps qu'il faut pour qu'une page se charge entièrement, le Speed Index s'intéresse à la dynamique, et à la bonne progression de ce chargement, au-dessus de la ligne de flottaison. Plus le Speed Index est petit, plus la page s'affiche à bon rythme. C'est cet indicateur, essentiel, que nous retenons pour établir le classement. Une définition plus complète, et plus visuelle, du Speed Index est consultable sur le blog de Fasterize.

Classement de la webperf des ténors du web en France en décembre 2016

Classement - Site (évolution mensuelle) Speed Index (moyenne) Temps de chargement moyen des pages (millisecondes) Poids moyen des pages analysées (octets) Nombre moyen de requêtes
1- Google (=) 968 1980 679530 21
2- Meteo France (+1) 1390 2245 1015103 77
3- Wikipedia (+7) 1487 2358 545212 55
4- Bing (-2) 1488 753 796958 39
5- Reverso (-1) 1574 3020 410932 57
6- LinkedIn (-1) 1777 1769 463584 33
7- Ouest France (-1) 1897 4414 1187758 74
8- L'internaute (+3) 2116 5499 1483234 143
9- Twitter.com (=) 2137 5028 1595617 47
10- Le Journal des Femmes (+2) 2169 6107 2831063 217
11- PagesJaunes (-4) 2219 3622 672044 47
12- Liberation (+17) 2479 13808 2862503 519
13- CommentCaMarche (=) 2605 5652 2212537 145
14- Le Bon Coin (+1) 2817 4418 1171724 137
15- Femme actuelle (+9) 2956 6222 2880743 218
16- France Télévisions (+7) 2977 6045 3053038 176
17- TripAdvisor  (-3) 3028 3604 1846523 85
18- Le Figaro (+3) 3071 5363 1673381 210
19- LePoint (+7) 3172 7020 3034629 149
20- Mappy (-4) 3201 4595 2084539 92
21- MYTF1 (-4) 3253 4854 2306711 131
22- 20minutes.fr (-4) 3270 14849 2485385 513
23- Dailymotion (+8) 3412 5938 2945232 259
24- Télé Loisirs (-5) 3508 7996 3567516 316
25- Facebook (-5) 3522 2963 1055511 89
26- L'Equipe ( +4) 3525 14907 4198583 522
27- L'Express.fr (=) 3794 13774 3324612 689
28- Huffington Post (+7)  3817 8801 4905879 234
29- Au féminin (-7) 3936 3097 2464894 587
30- 01net (+9) 4063 13549 2850896 586
31- Youtube (-6) 4147 3320 3471886 89
32- Le Nouvel Observateur (+1) 4201 11257 9382790 346
33- CANAL +  (-5) 4349 8095 2546699 229
34- BFM TV (+2) 4555 14211 3468309 594
35- Doctissimo (-1) 5091 13082 5107277 337
36- Le Monde (+1) 5441 9178 4745563 356
37- AlloCiné (+3) 5503 7138 2342483 223
38- Le Parisien (=) 5630 14046 5406628 544
39- Marmiton (-7) 5956 12340 3519575 338
Jeuxvideo.com (*) x x x x

(*) Un problème technique a empêché de réaliser des mesures quotidiennes fiables sur les 3 pages suivies de jeuxvideo.com lors du mois de décembre. Le site a donc dû être retiré du classement.

Sur le mois de décembre, c'est à nouveau Google qui réalise la meilleure webperf, avec un Speed Index réussissant la prouesse, pour le 2e mois d'affilé, de passer sous la barre des 1000. C'est aussi le site qui aura réussi à contenir le plus, parmi les 40 acteurs suivis, le nombre de requêtes comptées sur ses pages (21 en moyenne). C'est en revanche son concurrent Bing qui aura affiché le plus rapidement ses pages, en étant à nouveau le seul site de notre baromètre à réussir à les afficher en moins d'une seconde. Le moteur de Microsoft présente d'excellentes performances dans ce domaine depuis 3 mois. Dernier critère d'évaluation : le poids des pages, qui est à nouveau dominé sur le mois de décembre par Reverso, notamment grâce à une économie drastique d'images sur ses pages.

En  décembre, les 40 ténors du web suivis ont eu un Speed Index moyen de 3244

Si chacun des sites est invité à regarder ses précédents classements pour mesurer son évolution, ils peuvent également se comparer avec la moyenne des 40 acteurs analysés. Sur le mois de décembre, les 40 ténors du web suivis ont eu, en moyenne, un Speed Index de 3244, un temps de chargement de 7,1 secondes, avec des pages pesant 2,63 Mo et générant 244 requêtes.

Zoom sur la progression de Libération

C'est Libération qui enregistre la plus forte progression, avec 17 places gagnées en un mois. Comment expliquer une telle évolution ? Jean-Pierre Vincent, expert technique indépendant spécialisé dans la webperf menant parfois des actions communes avec Fasterize, avance une piste de réponse : des interstitiels moins nombreux. Ce sont des publicités en moins, certes, mais aussi de quoi améliorer la webperf, et l'expérience utilisateur. "Il serait intéressant de savoir si l'amélioration de l'expérience utilisateur, qui conduit souvent à une augmentation de l'engagement et donc des publicités vues, a compensé l'absence de ventes des formats riches, mais envahissants", se demande le spécialiste. Ce dernier rappelle aussi que Google pénalise désormais sur mobile le SEO des pages abusant des interstitiels (lire notre article).

Zoom sur la baisse de Marmiton

"Tout temps de réponse serveur supérieur à 500 ms indique une absence de politique de cache serveur"

En dégringolant de 7 places ce mois-ci, Marmiton en aura perdu 13 en deux mois. "La faute à de très mauvaises performances serveur, puisque la page peut mettre 30 secondes à répondre et que certains de nos tests indiquent même des timeouts. Dans le meilleur des cas, lorsque le serveur répond, c'est en une seconde, hors je considère que tout temps de réponse serveur supérieur à 500 ms indique une absence de politique de cache serveur", juge, sévère, Jean-Pierre Vincent, qui observe également "qu'une fois le HTML construit, on se rend compte que beaucoup des bonnes pratiques de base de la performance frontend ne sont pas appliquées".

Ouest-France, site de presse le plus performant

Un autre site a attiré l'attention de l'expert : celui de Ouest-France, qui est le site de presse ayant eu le meilleur Speed Index en décembre. "Ce qui s'explique principalement par une maîtrise des services tiers, avec moins de 20 domaines externes sollicités, et par des publicités dont le poids varie peu sur le mois, pour aboutir à une page qui fait autour d'un Mo. La plupart des autres sites de presse oscillent entre 2 et 5 Mo, avec des pics à 14 Mo avec les publicités en vidéo", remarque l'expert.

En matière d'affichage des images utiles, il reste toutefois une marge de progression au média breton, liée "à une erreur classique d'intégration du lazy-loading, c'est-à-dire du chargement différé des images". Pour preuve : lorsque le site de l'Express charge pas moins de 5,7 Mo pour sa home, l'image principale s'affiche plus rapidement que celle de Ouest-France, qui doit charger un poids moindre sur sa page d'accueil, de 1,2 Mo. Conséquence intéressante : le lecteur peut accéder plus rapidement à l'information principale sur le site de L'Express, comme le montre le filmstrip ci-dessous fourni par le spécialiste technique.

En bas, l'affichage de la home de l'Express fait apparaître plus rapidement l'image principale (4e vignette, à 1,5 seconde) que la home de Ouest France, en haut (7e vignette, à 3 secondes). © DR

Ce bon point pour l'Express n'éclipse pas ses autres faiblesses, "puisque le site continue ensuite à charger des fichiers pendant 14 secondes supplémentaires, et ses performances, comme la plupart des sites de presse, varient de mesure en mesure, les repoussant dans la seconde moitié du classement Webperf", observe Jean-Pierre Vincent.

Serveurs / Blog