La qualité logicielle : une préoccupation croissante chez les DSI BNP Paribas : la qualité logicielle pour formaliser sa relation avec les métiers

BNP Paribas est sans doute la société parmi celles présentes dans ce dossier qui a poussé le plus loin la gestion des fournisseurs IT en s'appuyant sur la qualité logicielle. Au sein des spécifications d'exigence des contrats, la DSI du groupe va jusqu'à détailler les conditions techniques d'acceptation des livrables,  et les pénalités associées dans le cas où ces conditions ne seraient pas remplies. Le processus a été mis en place depuis 2003.

dominique marichal est responsable département qualité et méthodes du groupe bnp
Dominique Marichal est responsable département Qualité et Méthodes du groupe BNP Paribas. © Antoine Crochet-Damais / JDN

Les métiers intégrés à la démarche qualité

 

"Dans la foulée de la fusion de BNP avec Paribas [et la convergence des deux systèmes d'information ndlr], le groupe a pris conscience de l'importance de changer de mode organisationnel", commente Dominique Marichal, responsable département Qualité et Méthodes de BNP-Paribas. "Au lieu de naviguer de task force en task force, il a été décidé de déployer des processus et outils de spécifications de la qualité, liés à la fois à la maintenance et aux projets."
 
Soutenu par la direction générale, le projet a notamment pour but l'amélioration des délais de déploiement et la maitrise des risques. Pour structurer sa démarche d'amélioration continue de la qualité, la DSI décide de mettre en place le référentiel CMMi. Des indicateurs sont définis, puis des tableaux de bord pour les managers métiers en vue de leur permettre de définir leurs axes d'amélioration. "La démarche a été outillée dans un second temps", raconte Dominique Marichal.

 

Une baisse de 3 à 5% sur le budget lié au patrimoine applicatif


Le déploiement des bonnes pratiques de développement CMMi niveau 3 a été réalisé sur plus d'une dizaine de projets. "Il a engendré une baisse de 3 à 5% sur le budget lié au patrimoine applicatif", note-t-on au sein de BNP-Paribas. La DSI entend désormais prendre en compte un nouvel axe : mesurer l'adéquation de la qualité avec celle attendue par le client. "Dans ce but, nous nous focalisons à la fois sur la partie amont des projets, les exigences métier, et sur la recette en vue de vérifier que les exigences sont bien intégrées", termine Dominique Marichal.

Projets informatiques / Gestion de projet