Microsoft : Satya Nadella passe son grand oral devant les DSI français

Satya Nadella : premier voyage en France Satya Nadella était à Paris ce 13 novembre. C'est son premier voyage en France en tant que PDG de Microsoft. A cette occasion, il a rencontré quelque 300 clients. Nous y étions.

Ce jeudi 13 novembre, Satya Nadella était à Paris. C'est le premier voyage du PDG de Microsoft depuis sa nomination à ce poste en février dernier. Pour l'occasion, le patron de l'éditeur a pu rencontrer 300 clients et quelques grands partenaires. Au Pavillon Cambon Capucines à Paris où était organisé l'évènement, nous avons notamment croisé Pascal Buffard, président du Cigref et directeur général d'Axa Group Solutions, et beaucoup d'autres DSI - notamment Laurent Bayol, DSI de Michelin Travel Partner, ou encore Ludovic Tassy, DSI d'Alain Afflelou.

Sur scène, Satya Nadella a réaffirmé les grandes lignes de sa stratégie. "Je ne regarde pas ce que nous avons réalisé dans le passé, je me projette dans le futur. C'est une culture de l'action et de la remise en question permanente que je veux insuffler chez Microsoft", a-t-il déclaré en introduction, posant d'emblée le décor de son intervention. Dans les coulisses, un membre de la direction de Microsoft France nous a fait part du travail réalisé au quotidien par la filiale française du groupe pour transmettre cette vision aux équipes. "C'est une vraie mutation culturelle et organisationnelle. Pour nous, le défi est de taille, et la tâche pas facile. Mais le changement est désormais en marche", nous a-t-il confié.

Microsoft : l'éditeur est désormais multi-OS

satya nadella 5
Vivek Badrinath, vice-président d'Accor en charge du digital, du marketing et de l'IT, et Hervé Coureil, vice-président et CIO de Schneider Electric, ont pu poser toutes leurs questions au PDG de Microsoft. © JDN / Antoine Crochet-Damais

Satya Nadella a aussi saisi cette occasion pour revenir sur sa stratégie "Mobile first, Cloud first".

"L'objectif est de proposer à l'utilisateur une expérience de productivité unifiée, qui s'adapte à chacun de ses terminaux : PC, smartphone, tablette... Sachant que cette cohérence dépasse les frontières de l'entreprise", a souligné Satya Nadella. "La logique du digital veut en effet que l'utilisateur n'ait qu'un seul environnement numérique, qui le suive partout qu'il soit chez lui ou en environnement professionnel."

Et Nadella d'enchainer : "Le cloud est le trait d'union qui nous permet de concrétiser cette vision." Un cloud qui impliquera à la fois de servir tous les types terminaux (Windows Phone, iOS et Android), ce que permet déjà Azure. "Mais aussi d'être ouvert côté serveur, et pas seulement centré sur Windows", a insisté Nadella. "Azure supporte 20% de VM sous Linux." Et l'approche cloud ne devra pas non plus être seulement publique, mais "intégrer les clouds privés", dans une approche hybride, avec là encore des solutions souples. Et le PDG de rappeler la dernière initiative de Microsoft de basculer .Net en open source en vue de porter ce framework sur Linux et Mac.

Office 365 : une brique au centre de la stratégie de Microsoft

satya nadella 4
Satya Nadella a plutôt bien négocié son grand oral devant les grands clients français de Microsoft. © JDN / Antoine Crochet-Damais

A la différence de la stratégie de Steve Ballmer, ce n'est donc plus le terminal qui est central chez Microsoft, mais bien l'individu et son expérience utilisateur." Une mutation illustrée par les récentes évolutions d'Office. "Car même si Office pour Mac n'est pas nouveau, nous accélérons cette logique multi-OS, vers iOS et Android", a insisté Satya Nadella.

Pour le patron de Microsoft, remettre l'Homme au centre passe aussi par un effort de R&D sur le terrain de l'innovation des usages. "C'est la démarche que nous menons autour de l'assistant vocal Cortana, qui pourra d'ailleurs aussi bien être utilisé pour des raisons professionnelles que privées. C'est la démarche que nous avons également avec Skype Translator, qui combine traduction, reconnaissance et synthèse vocale", a poursuivi Satya Nadella, en rappelant que ces briques seront portées sur tous les OS de Microsoft.

Windows n'est plus central

Finalement, Satya Nadella a assez peu évoqué Windows 10. Sans doute est-ce là le signe du changement de business model de Microsoft, qui se tourne de plus en plus vers le cloud. L'OS n'est plus la vache à lait. Naturellement, le PDG a bien évoqué la future version de Windows, notamment suite à une question posée par Vivek Badrinath d'Accor, présent sur scène pour dialoguer avec lui. En unifiant Windows et Windows Phone, "Windows 10 introduira les applications universelles, sur lesquelles les organisations et start-up pourront capitaliser. Il proposera aussi un état de l'art sur la mobilité et l'administration", a-t-il notamment indiqué.

Satya Nadella a en revanche beaucoup plus insisté sur Office 365, et présenté cette initiative comme un vrai succès (voir aussi notre article sur les derniers résultats du groupe). Et Nadella de résumer : "Office 365 représente désormais l'une des pierres angulaires de notre stratégie." 

Microsoft / Satya Nadella