Alerte : l'édition logicielle européenne en situation de sur-investissement

Truffle et édition logicielle en surinvestissement Combien de temps les éditeurs européens tiendront-ils leur sur-investissement, à l'heure où leur croissance baisse ? La question est posée par Truffle Capital.

A l'occasion de la publication de son palmarès 2014 des premiers acteurs du logiciel en Europe, l'institut Truffle Capital tire la sonnette d'alarme. Pour la première fois depuis le lancement de son classement il y a 9 ans, les investissements en R&D des 100 premiers éditeurs européens (6,9 milliards d'euros pour près de 64 000 emplois) sont supérieurs aux profits (6,3 milliards d'euros).

"Combien de temps les éditeurs peuvent-ils ainsi subsister en situation de sur-investissement, au moment même où les taux de croissance baissent considérablement (+2% l'an dernier) et où l'industrie fait l'objet de mutations en profondeur, de changements de paradigme ?", s'interroge Bernard-Louis Roques, co-fondateur et directeur général de Truffle Capital. Mais à l'heure de l'avènement du cloud, de la montée en puissance de la mobilité et des objets connectés, ces acteurs savent qu'ils n'ont pas le choix. Il leur faut investir pour survivre.

Vers d'importants rachats par des groupes américains en 2015

Cette situation de sur-investissement représente cependant un vrai risque. Pourquoi ? "Alors même qu'ils ont besoin de plus de ressources que celles générées par leur activité, l'accès des éditeurs aux marchés financiers s'est nettement réduit. On dénombre actuellement seulement 55 sociétés cotées dans le classement, contre 85 en 2007", constate Bernard-Louis Roques. 

Le politique pourrait aider à sortir de l'impasse en France

Face à cette tension sur le vieux continent, le marché reste à l'inverse euphorique outre-Atlantique, siège de levées de fonds permanentes et de valorisations qui explosent dans la Silicon Valley... "La situation pourrait pousser des acteurs nord-américains à venir faire des emplettes en Europe. Car le marché actuel du LBO leur est clairement favorable", analyse Bernard-Louis Roques.

Pour remobiliser les marchés financiers, le co-fondateur de Truffle Capital en appelle aux politiques, notamment en France. "Contrairement à d'autres pays européens, il n'est pas trop tard en France. Un arsenal de mesures est envisageable ", souligne-t-il. Pour ne prendre qu'un exemple, "le déplafonnement du crédit impôt recherche figure parmi les pistes à étudier." Des questions qui semblent aujourd'hui pour le moins centrales compte tenu du poids du secteur en termes d'emplois, mais aussi de sa croissance... En 2013, la progression du total des ventes de logiciels des acteurs du classement s'établit tout de même à 2,7% (atteignant 42,2 milliards d'euros).

Editeurs logiciels / Editeur logiciel