Emploi informatique : la reprise s'accélère aux Etats-Unis

Outre-Atlantique, le nombre d'employés dans les nouvelles technologies affiche de nouveau une belle croissance. Une tendance de bon augure à l'échelle planétaire.

Les Etats-Unis comptent 47 000 salariés IT de plus en 2010. Ce qui représente une hausse annuelle de 15%. Tous secteurs confondus, la croissance est aussi là, mais inférieure (11%). Par ailleurs, le cabinet Moody's Analytics qui livre ces chiffres souligne que "la croissance semble s'accélérer". Selon les chiffres de PayScale, les salaires commencent même à remonter dans le secteur informatique.

 

Des emplois dopés par l'Asie et l'Amérique latine

Le marché de l'emploi informatique reprend donc des couleurs aux Etats-Unis, mais il a ressort d'une crise majeure. Entre son point haut, atteint en 2007, et son point bas,  l'industrie des technologie de l'information a perdu plus de 307 000 employés outre-Atlantique. TechAmerica notait de son côté une chute tout aussi spectaculaire dans ce secteur, de 224 000 emplois entre les mois de juin 2008 (6,03 millions d'employés) et juin 2009 (5,81 millions).

 

Des indicateurs au vert sur le segment des PC

Aujourd'hui, la demande en Asie et en Amérique du Sud est identifiée comme l'un des moteurs majeurs de cette croissance. Après avoir chuté au premier semestre 2009, les expéditions mondiales de PC devraient augmenter de 14,3% cette année, et atteindre à 352 millions d'unités, selon Gartner. Une montée en puissance qui profitera notamment aux américains Hewlett-Packard, Dell ou Apple. Les dépenses IT, publiques ou privées, devraient, elles, augmenter de 8,1 % cette année pour représenter 758 milliards de dollars, selon Forrester.
 

L'impact dans la Silicon Valley

 

L'emploi IT de 60 villes américaines a récemment été analysé par TechAmerica Fondation. Cette radioscopie des emplois des nouvelles technologies sur le territoire américain s'est aussi, évidemment, intéressée à la plus forte concentration de travailleurs informatiques des Etats-Unis : la Silicon Valley. L'industrie high-tech y emploie 225 600 personnes. La région aurait essuyé une perte de 8 600 emplois informatiques en 2009 (4%). 
 

A San José, près d'un employé du secteur privé su trois travaille pour une société dédiée à la technologie. Et là aussi, les indicateurs récents sont positifs : le département du Développement de l'emploi vient d'annoncer que le nombre de chômeurs est passé sous la barre des 100 000 c'est la première fois depuis deux ans.

Etats-Unis / Recrutement informatique