L'emploi dans l'Open Source : un marché tendu Open Source : des profils en tension sur le marché de l'emploi

"Ce n'est pas parce que le code d'une solution est ouvert et disponible qu'il y a pléthore de candidats ayant les profils que nous recherchons. L'expérience de déploiements dans l'Open Source au sein d'entreprise, ce n'est pas tout à fait la même chose que la compétence d'un pur autodidacte", fait remarquer Alexandre Zapolsky, P-DG de Linagora, une société pleinement dédiée à l'Open Source, qui éprouve parfois des difficultés à recruter certains profils.

 

Une masse salariale qui va doubler

 

philippe montarges est co-fondateur et co-président d'alter way. il a également
Philippe Montarges est co-fondateur et co-président d'Alter Way. Il a également été élu président du Ploss, le réseau des entreprises du Logiciel Libre en Île-de-France, © Alter Way

Ce n'est pas la seule. "Il y a actuellement une forte demande de recrutement dans l'Open Source, et cela entraine des tensions sur le marché de l'emploi dans ce secteur", constate également Philippe Montargès, président du Ploss. Ce réseau des entreprises du Logiciel Libre vient d'ailleurs de terminer une étude, conduite en partenariat avec le Conseil National du Logiciel Libre (CNLL) sur cette thématique. Les conclusions sont sans ambiguïtés.

 

Dans les trois prochaines années, les pure players du secteur, seuls, vont voir leur masse salariale doubler. La création nette d'emploi est estimée entre 4 et 5 000 emplois d'ici 2014. "C'est une vague de fond", commente Philippe Montargès, qui rappelle que plus de 85% de ces pure players sont des PME de moins de 35 salariés affichant un chiffre d'affaires annuel de moins de 10 millions d'euros.

 

L'étude précise que 60% des postes à pourvoir concernent des ingénieurs de développement, et 15% l'infrastructure (ingénieur système, réseau, chef de produit de l'offre Cloud, etc). La maîtrise des technologies Web est aussi très recherchée, les futurs employeurs déclarant dans le cadre de cette étude notamment être à l'affut de profils ayant des connaissances en PHP (35%), Java (26%) et Python (15%). S'en suivent Javascript, Linux et Ruby.

 

Compétences pointues


Chez Alter Way, entreprise également dédiée à l'Open Source, ces tendances se confirment, selon Philippe Montargès, également P-DG de cette entreprise : les recrutements et les tensions concernent les profils versés dans les technologie Web, comme les développeurs PHP / Symfony, les connaisseurs de Drupal, ou encore les experts des solutions dédiées au e-commerce (hébergement, intégration). 

 

Linagora compte de son côté actuellement une vingtaine de postes à pourvoir. Certains requièrent parfois une expertise très poussée (Java, PHP5) ou la maîtrise de technologies pointues, sur de nouveaux frameworks Open Source par exemple. "Car l'industrie informatique va très vite, et nous nous devons d'être à la pointe", poursuit le P-DG de Linagora. Or, des expertises de développement sur des technologies émergentes ne sont évidemment pas légion. "Nous devons donc aussi parfois recruter des potentiels", indique Alexandre Zapolsky.

Recrutement / Recrutement informatique