La virtualisation des outils de travail collaboratif au centre des enjeux des DSI

A l’heure de l’accès en temps réel à l’information, les DSI positionnent la disponibilité de leurs infrastructures IT comme une donnée stratégique pouvant fortement influencer la productivité et les résultats de l’entreprise.

Avec un niveau de criticité différent en fonction des applicatifs concernés, il apparaît que les environnements de travail collaboratif et plus particulièrement les messageries se positionnent dans le top 3 des environnements les plus sensibles.

En effet, comment  concevoir aujourd’hui de ne pouvoir accéder à sa messagerie alors que plus de 80 % des échanges d’information se font désormais par emails. La notion de ROI parfois difficile à mesurer apparaît alors clairement.

Dans ce contexte, avec la vulgarisation de la virtualisation des environnements et plus généralement des solutions SaaS, les DSI, jusqu'alors peu enclins à externaliser leurs applications dites stratégiques, plébiscitent la mise en oeuvre de solutions de travail collaboratif intégralement externalisées.

Cette tendance s'explique également par le souhait de se dégager de problématiques d'administration complexes et consommatrices de nombreuses ressources (techniques et humaines) lorsqu'elles sont gérées en interne.

Un point attestant de la forte évolution des mentalités tient aussi à l'intérêt croissant des grands comptes et de leurs filiales pour les solutions de messagerie externalisées qui étaient jusqu'alors plutôt utilisées par les PME qui, ces dernières, en raison de leur taille et de leur modèle organisationnel, avaient bien compris l'intérêt d'externaliser ce type d'environnement auprès de spécialistes du domaine (disponibilité garantie, pas de problématique de mises à jour, administration simplifiée, transparence des coûts...).

Un autre point ayant largement contribué à démocratiser l'usage de ce type de solutions tient également à leur approche unifiée. En effet, au-delà des fonctionnalités classiques de messagerie, elles offrent une série d'outils collaboratifs indispensables au bon fonctionnement de l'entreprise d'aujourd'hui et de demain (agenda partagé, archivage, fonction de fax to SMS, wiki, messagerie instantanée...).

Notons aussi que la croissance exponentielle de terminaux mobiles hétérogènes (smartphone, PDA, Blackberry...) a largement favorisé l'usage de solutions industrielles intégralement virtualisées et largement orientées Web 2.0. Cette orientation full Web tournée vers les nouveaux besoins de l'entreprise est un différenciateur majeur au regard des traditionnelles solutions de messagerie du marché souvent moins évolutives et ouvertes vers les nouvelles pratiques

Une fois encore, l'évolution des usages semble jouer un rôle prépondérant dans les choix des Directions des Systèmes d'information des entreprises qui, pour répondre aux attentes toujours plus pressantes de leurs collaborateurs, recherchent des réponses technologiques fiables et pragmatiques.

Considérées il y a encore peu de temps comme des solutions en devenir, les environnements de messageries unifiées externalisées semblent aujourd'hui gagner leurs lettres de noblesse et ouvrir de nouvelles perspectives aux DSI.

Autour du même sujet