Rendre son site accessible, même aux moteurs de recherche

Référencement et accessibilité ne sont pas incompatibles. Bien au contraire, les conseils pour un bon référencement sont singulièrement similaires à ceux qui permettent de rendre un site accessible.

« Un moteur de recherche est un aveugle en puissance ». C'est la raison pour laquelle optimiser un site pour une plus grande accessibilité permet, dans le même temps, d'améliorer son référencement sur les moteurs de recherche.
Les points de convergence entre accessibilité et référencement sont donc nombreux : sur les 92 critères définis par le label Accessiweb, 36 ont un lien direct avec le référencement.


Du côté des moteurs de recherche

Les moteurs de recherche jouent un rôle important dans la construction d'un web de qualité. Ils sont par nature soucieux d'un accès facile à l'information par tout un chacun, y compris les personnes handicapées.

Google estime d'ailleurs que « la recherche accessible est une évolution essentielle et naturelle de sa mission, qui est de mieux organiser l'information mondiale pour la rendre universellement accessible ».

En juin 2006, le géant du web a lancé une version test de son moteur, centrée sur l'accessibilité. Elle favorise l'indexation des sites qui respectent certains critères de base : le niveau de complexité d'une page, le nombre d'images qu'elle contient, la possibilité de navigation avec le clavier,...

En attendant la généralisation de ce type d'indexation, les sites accessibles ont de grandes chances d'être de mieux en mieux référencés sur les moteurs.


Du côté des webmasters

La meilleure chose à faire pour augmenter la position d'un site sur les moteurs de recherche est de produire un contenu de qualité et bien hiérarchisé.

Voici quelques conseils pour rendre son site accessible tout en optimisant son référencement :

- Définir avec soin le titre de la page, qui présente le sujet de la page et quelques mots-clés,
- Hiérarchiser le contenu textuel du site en utilisant les balises structurantes (<h1>-<h6>), les listes, les éléments de formulaire,...
- Renseigner les balises metas « description », « mots-clés »,... pour résumer le contenu de la page,
- Utiliser les CSS (feuilles de styles) plutôt que des images pour mettre en forme le texte,
- Eviter l'utilisation de Flash et de Javascript car ils ne sont lisibles ni par les moteurs de recherche, ni par les appareils auditifs des aveugles,
- Optimiser les vidéos pour l'accessibilité et le référencement en fournissant un contenu textuel,
- Pour chaque image, définir un contenu textuel alternatif en y intégrant les mots-clés de la page (Attention : la longueur de la balise « alt » ne doit pas excéder 60 caractères),
- Optimiser les liens en remplaçant l'expression « Cliquez ici » par une phrase plus explicite telle que « Découvrez nos dernières promotions » (Attention : la longueur de l'attribut <title> ne doit pas excéder 80 caractères),
- Créer un plan du site pour faciliter la navigation des internautes et des moteurs de recherche sur le site,
- Porter une attention particulière aux redirections et privilégier l'URL Rewriting, les redirections 301 et 302, plutôt que les redirections JavaScript ou par balise META Refresh.


Travaillez dès maintenant l'accessibilité de votre site !

Un moteur de recherche est en quelque sorte un utilisateur ayant des contraintes de lecture importantes, que l'accessibilité est censée résoudre en premier lieu.

Avec la mise en place progressive de la recherche universelle, les moteurs vont naturellement chercher à améliorer leur lecture des différents formats pour délivrer l'information la plus pertinente. Il est donc essentiel de commencer, dès maintenant, à soigner le contenu textuel pour qu'il puisse être reconnu facilement par les internautes handicapés et par conséquent par les moteurs.

Autour du même sujet