La virtualisation du poste de travail au centre des attentes des professionnels de la formation

Les établissements de formation affichent souvent des organisations distribuées et un nombre important de logiciels. Des problématiques auxquelles la virtualisation du poste de travail apporte des réponses.

Plus qu’un simple phénomène de mode, la virtualisation du poste de travail est plus que jamais un chantier stratégique pour de nombreuses entreprises et différents secteurs d’activités. Très largement adoptée par les administrations, collectivités et établissements de santé publics et privés, cette dernière est désormais fortement convoitée par les professionnels de la formation.


Ce phénomène s'explique pour de nombreuses raisons organisationnelles et techniques. En effet, l'une des principales raison tient par exemple à l'organisation distribuée des établissements de formation et au nombre important de logiciels utilisés. Cela amène des complications importantes et des problèmes de comptabilité entre versions de logiciels (ex : Excel et Power Point...).

 

Notons que cela est particulièrement préjudiciable pour les intervenants en déplacement qui proposent des interventions ponctuelles.

La possibilité de passer rapidement d'un OS à l'autre sans changer la configuration du poste de travail dans une salle de formation est également un élément qui explique l'intérêt des professionnels du secteur pour les outils de virtualisation.

Il est aussi important de préciser que les établissements de formation  bénéficient de parcs de PC étendus et très rarement à jour et unifiés. Pour garantir un minimum de cohérence, les professionnels de la formation reformatent en général à chaque session  l'ensemble des postes et les réinstallent manuellement ou à l'aide d'outils tiers... Au delà des risques d'erreur, cette opération peut s'avérer particulièrement complexe et chronophage, notamment pour les parcs importants .

 

Ce dernier point est un élément important qui explique l'intérêt des  centres de formation pour les outils de virtualisation du poste de travail. Rappelons que ces derniers ont également pour vocation de déployer de manière centralisée des bureaux préalablement configurés par profils. Ainsi, une fois les configurations définies, quelques secondes sont nécessaires pour déployer plusieurs centaines de postes sans avoir à se déplacer. Cela est particulièrement pertinent pour déployer des Masters de formation préalablement définis et archivés dans un catalogue (plus besoin de demander à un technicien de se déplacer sur site). La virtualisation du poste de travail permet alors de réduire les temps de déploiement.

 

La virtualisation du poste de travail continue donc de s'imposer comme un levier de productivité important. Répondant à des attentes fonctionnelles, d'administration et organisationnelles, la virtualisation du poste de travail devrait rapidement s'imposer comme un standard auprès des organismes de formation.

Autour du même sujet