Réseaux sociaux corporate : opportunité ou handicap ?

L'utilisation quotidienne des réseaux sociaux par les collaborateurs est un problème pour les entreprises, mais également une opportunité.

Le temps passé par les collaborateurs d'une entreprise à gérer un profil sur Facebook, à twitter ou encore à se connecter à MSN pendant les heures de travail nuit à la productivité. Ce constat n'est pas partagé par toutes les entreprises. Au contraire, intégrer la technologie des réseaux sociaux dans la vie quotidienne du salarié facilite énormément le travail, mobilise, fédère et augmente la productivité.

Récemment, Orange, HP et d'autres grandes entreprises ont lancé des réseaux sociaux corporate. Les salariés peuvent contribuer à la vie de l'entreprise en postant des news, en répondant à des offres d'emplois internes, en réagissant à des évènements de l'entreprise...

Selon une étude Gartner, les investissements d'entreprises dans les réseaux sociaux représentent  aujourd'hui 500 millions d'euros et ce chiffre augmentera de 16% en 2011. Des sociétés proposent des solutions pour créer et animer ces réseaux corporate. La plus connue est commercialisée par l'entreprise américaine Yammer. Elle procure gratuitement les outils pour développer un réseau social d'entreprise. Elle se rémunère en proposant des solutions Premium : fonctions d'administration, définition de règles d'usage, intégration à des solutions existantes dans l'entreprise, accès prioritaire au service client... Selon le New York Times, elle regroupe environ 1,5 millions d'utilisateurs corporate.

La mise en place de ces outils suppose un changement dans la culture professionnelle des entreprises, notamment dans le travail collaboratif, la gestion des projets ou la communication interne. Ces outils peuvent, par exemple, réduire considérablement la notion de Time to market, en particulier dans les entreprises qui ont des implantations dans plusieurs pays, ou encore permettre de gérer une communication sensible...

Il n'existe pas encore d'indicateurs "officiels" pour mesurer l'efficacité d'un réseau social corporate mais les premiers retours d'expérience sont assez probants : baisse de l'utilisation de l'e-mail, connaissances partagées en temps réel, pas ou peu de perte d'information si un salarié quitte l'entreprise, partage d'expérience (le knowledge management enfin efficace ?), production de contenus via des "wikipedias" intégrés ou des blogs à thématiques très diverses allant de la connaissance du secteur d'activité au football ou à la cuisine !

En communication RH,  le réseau social corporate permet également la création de communautés, à la fois ouverte et modérée ou strictement privée, dont l'accès n'est possible que sur invitation. Il y a les utilisateurs de Mac ou de femmes employées dans l'entreprise qui promeut la culture de l'égalité... Contrairement à l'intranet, le contenu est produit par le groupe de collaborateurs et n'est pas géré par un administrateur.

L'arrivée des réseaux sociaux corporate se produit en parallèle à la nouvelle culture de "l'informatique dans le nuage", plus connu sous le terme de Cloud computing, où les programmes et les documents sont logés sur le Web, constamment mis à jour et accessibles. Une opportunité que les directions de communication doivent méditer.

Autour du même sujet