Le nouveau centre de données : quand l’optimisation WAN redéfinit les projets informatiques stratégiques

Le centre de données affiche un niveau d’intérêt rarement vu depuis 10 ans : les entreprises s’engagent dans des projets pour assurer la récupération de données, consolider leurs centres de données, centraliser leurs serveurs et stockage, ou virtualiser leurs postes de travail.

Alors que les centres de données deviennent omniprésents, la principale préoccupation des entreprises est de s'assurer que leurs données sont accessibles facilement et rapidement aux utilisateurs finaux, de manière sécurisée et adossée à un plan de reprise sur sinistre pertinent.

Parallèlement, la volonté d'étendre le champ d'action des centres de données et de maîtriser les coûts des réseaux WAN a incité les entreprises à se pencher sur l'optimisation WAN. Cette demande a d'ailleurs favorisé l'émergence d'une nouvelle génération de technologies d'optimisation WAN dédiée aux centres de données, et conçue spécifiquement pour prendre en charge des WAN de haute capacité et de nombreuses applications. Ces produits deviennent essentiels alors que la problématique d'optimisation WAN est un défi majeur.
 
Concrétiser les principaux projets autour du centre de données
Avec les solutions d'optimisation WAN de nouvelle génération, les entreprises disposent de moyens appropriés pour accompagner leurs multiples projets informatiques et leur assurer toutes les chances de réussite. Parmi ces projets :
 
- Plan de reprise sur sinistre. Les entreprises veulent répliquer et sauvegarder leurs données sur des sites distants via leur réseau WAN. Cette approche fait migrer des volumes importants d'informations entre les centres de données, une opération qui gagne en complexité compte tenu des données toujours plus volumineuses et des  distances toujours plus importantes entre les sites d'entreprise. Résultat, celles-ci sont souvent contraintes de limiter ce volume de données, devant être protégé par sauvegarde ou duplication. Parallèlement, certaines initiatives en matière de reprise sur sinistre, (duplication de l'infrastructure SAN notamment), ont historiquement utilisé des WAN dédiés, gages de meilleures performances. Mais cette approche à bien évidemment un coût.
 
Avec une optimisation WAN dédiée aux centres de données, les entreprises migrent leurs données sur des distances plus importantes. Les flux de stockage peuvent être acheminés avec d'autres flux applicatifs via un seul WAN, et cette mutualisation génère des économies majeures en matière de bande passante, des économies estimées à jusqu'à 50% dans de nombreux cas.
 
- Consolidation des centres de données. La réduction du nombre de centres de données au service du réseau d'une grande entreprise permet d'alléger les charges d'exploitation et les coûts des installations. Cependant, cette approche est susceptible de rallonger les distances entre les utilisateurs et l'information, ce qui finit par entraver les performances applicatives et rend plus difficile la migration des données dans les coûts et délais impartis.
 
Avec une optimisation WAN de classe centre de données, les entreprises déploient leurs centres de données selon leurs véritables priorités métiers. Ces infrastructures deviennent opérationnelles plus rapidement et assurent une meilleure prise en charge des utilisateurs disséminés sur différents types de WAN.
 
- Virtualisation du poste de travail (VDI). Les applications et postes de travail virtualisés sont particulièrement sensibles à la latence et aux pertes de paquets. Plus les utilisateurs sont éloignés géographiquement du centre de données, plus les performances VDI sont médiocres.
 
La généralisation des projets VDI pèse sur l'expérience utilisateurs. En premier lieu, parce que les utilisateurs sont connectés via différents types de WAN dont les niveaux de bande passante, de latence et de qualité ne sont pas uniformes. D'autre part, les centres de données doivent prendre en charge des postes de travail qui se connectent par milliers et en simultané, ce qui pose la question de l'évolutivité. Pour réussir la virtualisation des applications et des postes de travail, les entreprises doivent donc optimiser leurs liens WAN en les rendant plus évolutifs et performants. De plus, les applications de virtualisation  (Citrix, VMware, Sun Ray, Microsoft) utilisent des protocoles différents (ICA, PCoIP, ALP, RDP), et une optimisation WAN dédiée aux centres de données est nécessaire pour assurer des performances VDI pérennes pour l'ensemble des scénarios de déploiement.

- Cloud Computing.  Quel que soit le type de services déployés, tous les projets du Cloud ont une chose en commun : les données sont centralisées et les utilisateurs disséminés. Cet état des lieux pèse sur le réseau, et rend le Cloud tributaire de la qualité, de la latence et de la bande passante du WAN, autant d'éléments qui impactent toutes les applications métiers. En relevant ces défis, l'optimisation WAN dédiée aux  centres de données devient essentielle pour tous les projets Cloud.

Avec une optimisation WAN, de gros volumes de données sont déplacés sur des distances importantes. De plus, les entreprises réalisent des économies puisqu'elles n'ont plus à renchérir la bande passante de leur WAN et qu'elles tirent avantage de réseaux MPLS efficaces et de technologies VPN sur IP. Un tel projet optimise l'évolutivité, les performances, la fiabilité des réseaux et des flux qui y transitent. Ainsi, les acteurs spécialisés dans l'optimisation WAN dédiée aux centres de données, sont appelés à devenir des partenaires stratégiques pour assurer la réussite des multiples projets autour des centres de données : consolidation, reprise sur sinistre, centralisation des parcs serveurs ou encore virtualisation des postes de travail. 

Test connexion