Google Panda : 4 points à vérifier pour y faire face

Certains sites français ont encore une chance de bénéficier de l'expérience des experts SEO anglophones qui ont pu revenir dans les grâces de Google après avoir été sanctionnés.

Suite à un premier tsunami baptisé "Mayday" en mai 2010, Google enfonce le clou avec son filtre Google Panda. Objectif de Google : lutter contre la duplication de contenu et contre les mauvaises pratiques SEO qui polluent ses résultats.


Ainsi, depuis janvier 2011 aux USA et en avril en Grande Bretagne, le filtre Panda a déclassé un grand nombre de sites, et notamment de très importants, et parfois à tort.
Qu'on en juge : ciao.co.uk 93% de trafic organique en moins, 28% pour about.com, 77% pour doityourself.com, etc (sources searchmetrics.com & Sistrix).  

 
Quid en France ? Bien que cela soit sujet à polémique, nous ne pensons pas que Google Panda soit encore déployé en France, celui-ci étant annoncé pour juillet par Matt Cutts. Cela laisse encore une chance à certains sites de bénéficier de l'expérience des experts SEO anglophones qui ont pu revenir dans les grâces de Google après avoir été sanctionnés.

Donc si vous souhaitez éviter un coup de patte de la bête, il vous faudra être sûr 

- d'avoir le moins de duplication de contenu possible

- de ne pas fournir à Google et aux internautes des pages à faible contenu, chargées en publicité et/ou en liens sortants

-  de ne pas faire du cloaking notamment dans le cas d'un site en flash (même si sur ce cas on peut avoir des doutes)

- d'avoir beaucoup de backlinks de qualité etc.


Dans tous les cas si vous votre site agrège du contenu, si votre site est une boutique, il y a de fortes chances qu'un gros travail vous attende.

Autour du même sujet