Communications unifiées et mobilité : savoir dimensionner son réseau

Facebook, les tablettes multimédia, YouTube et autres smartphones se sont introduits dans les entreprises, et pas uniquement pour des raisons professionnelles. Les entreprises doivent se poser la question de leur intégration et adaptation à leurs besoins.

Alors que l’innovation s’accélère dans l’univers des technologies grand public, les entreprises doivent être d’autant plus proactives et porter une attention particulière  au lien entre communications unifiées et mobilité. La promesse de communications de qualité et à bas coût à partir de l'équipement mobile de votre choix laisse présager des économies substantielles pour votre entreprise. D'autre part, des réseaux sans fil robustes et sécurisés aident les entreprises à redimensionner les accès réseau, ce qui constitue un autre levier d'économies liées à une réduction du nombre de switchs Ethernet nécessaires aux connexions. Enfin, les applications comme Skype et Facetime remettent en cause les PaBX et systèmes de visioconférence  en place dans de nombreuses entreprises. Aujourd'hui, nous assistons à un nouveau besoin de dimensionner le réseau un besoin tiré par les équipements et applications mobiles.
 
Gartner Research  prévoit  que la croissance des softphones sous PC, des softphones mobiles et des téléphones sans fil sur IP dépassera largement  celle des téléphones fixes sur IP sur la période 2011 - 2015. Les téléphones traditionnels sans fil reliés à un PABX et les téléphones numériques analogiques et numériques seront en déclin . L'adoption rapide des softphones sur dispositifs mobiles et des téléphones sur Wi-Fi alimente cette transition et souligne le besoin d'un réseau sans fil intelligent et hautement sécurisé. De plus, au cours de la même période, le marché européen (Europe de l'Ouest) connaîtra une croissance annuelle du trafic IP de 32% et le trafic voix et vidéo sera un des principaux moteurs de cette croissance accélérée.
 
Quelles sont les conséquences pour les départements IT? En se préparant dès aujourd'hui à ces mutations annoncées, les directions informatiques peuvent générer de réelles économies en tirant avantage de la pléthore de nouvelles applications Voix et vidéo. Reste bien sûr à savoir comme se préparer...
 
La toute première étape consiste à déployer une connectivité sans fil ultra-performante. Le Wi-Fi est devenu l'option préférée pour les applications mobiles gourmandes en bande passante. Les directions informatiques ont adopté de nouvelles normes comme le 802.11n et repensé leur réseau afin de faire du Wi-Fi la principale méthode de connexion. Bien sûr, la qualité des communications Voix et Vidéo dépend fortement du réseau qui transporte ce trafic. Les directions informatiques doivent ainsi évaluer la capacité du Wi-Fi à offrir les performances nécessaires aux applications Voix et Vidéo.
 
Dans un second temps, les directions informatiques doivent identifier les besoins en évolutivité de leurs applications et dispositifs nomades, puis concevoir une architecture du réseau sans fil pour garantir des niveaux de services adaptés. Pour l'essentiel, le dimensionnement d'une infrastructure Wi-Fi est défini par le nombre de points d'accès activés et le nombre de clients pris en charge par chacun d'entre eux. Pour dimensionner un réseau, d'autres facteurs doivent également être pris en compte, et notamment la localisation des points d'accès, leur capacité à moduler les fréquences et les paramètres de puissance, ainsi que la prise en charge de la répartition des charges et du multicast.
 
À l'occasion d'une démonstration récente, l'université d'Ottawa a mené un test sur la fourniture d'applications évolutives sur un réseau sans fil. Ce test, mené en environnement réel, visait à fournir 6 applications multimédia de formation vers 100 iPads. Chaque application était fournie de manière simultanée à l'ensemble des 100 iPads avec une qualité optimale et sans perte de performances. Ce test a ainsi clairement démontré qu'un réseau sans fil était capable d'assurer une fourniture évolutive de flux Voix et vidéo à des équipements mobiles de type iPad.
 
Étape suivante, le réseau sans fil doit être capable d'identifier les applications (fingerprinting) qu'il transporte et d'ajuster les paramètres de qualité de services. Cette approche est essentielle puisque les applications Voix et Vidéo se comportent différemment des applications traditionnelles de données. À titre d'exemple, le réseau doit être capable de prioritiser le trafic Voix par rapport à celui des emails. Cette identification en temps réel les applications permet d'activer des règles appropriées et assure la pérennité des performances pour les applications temps-réel de communications et multimédia.

Avec l'évolution des réseaux sans fil en termes de débit, d'architecture et de veille (identification d'application notamment), les directions informatiques peuvent pleinement tirer avantage de la mobilité en entreprise. Bien sûr, si les applications de type Skype et Facetime trouvent leur voie au sein des entreprises, il en est de même des équipements grand public. Lors du récent Consumer Electronics Show de Las Vegas, plus de 100 tablettes multimédias ont été dévoilées et elles sont toutes susceptibles de vouloir se connecter à votre réseau d'entreprise dans un avenir proche. Et pour clore le chapitre des meilleures pratiques en matière de communications unifiées mobiles, il s'agit de définir des règles d'utilisation acceptables pour tous les équipements mobiles, pour garantir sécurité et confiance.

Le phénomène Bring Your Own Device continue à s'accélérer avec des dispositifs et équipements qui utilisent exclusivement la technologie  sans-fil pour se connecter . Le coût lié à la sécurité et à la gestion de ces multiples équipements nomades peut rapidement et lourdement peser sur la plupart des directions informatiques. Pour garder la main, de nombreuses entreprises se penchent sur des outils d'activation du service sans fil en self-service qui permettent aux utilisateurs d'associer leur équipement, de l'enregistrer et de recevoir des éléments d'authentification valides pour l'équipement cible. Ce contrôle d'accès pour équipements mobiles permet aux directions informatiques de garder la main sans pour autant consommer des ressources informatiques majeures.
 
Ainsi, alors que les technologies Grand public continuent à évoluer très rapidement, les directions informatiques restent néanmoins capables de garder le contrôle : elles doivent faire preuve de pro activité et déterminer comment ces nouvelles technologies peuvent générer de la valeur. Le 802.11n offre aux entreprises des économies en allégeant le nombre de commutateurs, et, de la même façon, des applications de communication grand public comme Skype et Facetime peuvent, dans une certaine mesure, se substituer à des systèmes onéreux de communication unifiées. Cependant, la qualité et les performances de ces applications sont étroitement liées à la capacité des réseaux sans fil à identifier ces applications et de fournir automatiquement le niveau de performances nécessaire, sans intervention à répétition des équipes informatiques. Nous sommes plus que jamais dans une ère de technologies grand public, et, en s'y adaptant, les directions informatiques pourront mieux maîtriser leurs coûts tout en améliorant la satisfaction des utilisateurs - une belle  promesse qui ne demande qu'à être concrétisée.

Autour du même sujet