Network ou ‘not work’? Nouvelles approches pour que votre entreprise s’inscrive avec succès dans le Cloud

Avec la large adoption des services basés sur le Cloud, les entreprises se doivent de considérer leur réseau comme un élément décisif de leur stratégie.

Les résultats d’une enquête que nous avons menée plus tôt cette année auprès de CIOs démontrent qu’alors que la moitié d’entre eux ont prévu d’investir dans le Cloud Computing, à peine un CIO sur cinq considère son réseau comme un élément décisif quand il formule sa stratégie Cloud. Je trouve cette tendance très inquiétante, puisqu’elle révèle que les entreprises ne pensent tout simplement pas assez en détail aux implications du Cloud Computing.
Les données, qui étaient précédemment  restreintes au LAN,  commencent soudainement à s’entrecroiser avec le réseau corporate – et même le réseau internet public. De fait, il y aura de fortes pressions sur le réseau ce qui va entrainer pour l’utilisateur final de grosses baisses de performance même pour des tâches assez simples du quotidien.

Je pense que les experts en communication et en réseau ont un rôle crucial à jouer pour montrer comment la planification des aléas et la mise en place d’un réseau « intelligent » peuvent aider à atténuer certains de ces problèmes.
Le Cloud résout beaucoup de problèmes de continuité de services grâce à sa nature virtualisée et répartie – mais sa dépendance au réseau constitue une cause importante d’échec – c'est-à-dire qu’il en faudrait très peu pour mettre KO une filiale. Dans la plupart des cas, une connexion redondante (basée sur l’ADSL ou l’ISDN) sera la réponse naturelle pour garantir une connectivité constante, mais sera-t-elle en mesure de gérer à la fois le Cloud et tout ce qui est utilisé sur le réseau, tel que les appels vocaux ?
Avec la large adoption des services basés sur le Cloud, nous voyons une augmentation dans la demande de nouvelles offres produits qui complètent configuration d’entreprise existante, non seulement dans les technologies d’accès au réseau sous-jacent  (tel que  le passage aux connexions en fibre optique à bas prix), mais aussi dans la manière dont la bande passante résiliente est utilisée.

Une approche adoptée par de nombreuses entreprises pour résoudre ce défi est appelé « actif – actif ». Le bénéfice majeur de ce nouveau type de solution est que celle-ci est basée sur deux lignes d’accès distinctes qui fonctionnent ensemble dans des conditions normales : une ligne prend le trafic prioritaire tel que le trafic corporate du client, la voix, les intranets, l’ERP etc. Une seconde ligne prend en charge le trafic dont l’importance n’est pas vitale pour les affaires, tel que la navigation sur internet, les réseaux sociaux, l’extranet, etc. Le problème est que lorsque la première ou seconde ligne tombe en panne, vous avez besoin d’un réseau MPLS qui soit assez intelligent pour prioriser le trafic sur la seule ligne restante, afin pour que le trafic crucial pour le business puisse encore fonctionner.
Cela ne requiert pas seulement un prestataire de service qui sache observer avec les bons outils en place pour identifier les pannes de ligne, mais qui fournisse également un réseau MPLS principal qui soit assez intelligent pour rediriger le trafic en fonction de sa destination requise.  Ce degré de sophistication requiert une réflexion prudente, étant donné que toutes les offres de communications résilientes ne sont pas similaires.
La Business Continuity Management peut être le remède miracle aux préoccupations Cloud des entreprises. Le Cloud computing apporte de toutes nouvelles demandes au réseau – et dans beaucoup de cas, l’infrastructure existante des entreprises ne sera pas en mesure de les supporter.  En considérant le passage d’un hébergement local à  un hébergement dans des centres de données externes,  il est raisonnable de supposer que les niveaux de service, la performance et bande passante d’un réseau corporate puissent ne pas supporter la tâche.

Nous savons que créer un réseau MPLS qui satisfait le critère de performance pour les principales applications business, tout en supportant les demandes quotidiennes des utilisateurs finaux, n’est pas une mince affaire.  On ne peut certainement pas prendre de décisions en fonction des informations communiquées par les fournisseurs de services. Il est important que le fournisseur de service prenne le temps et essaie de comprendre où vos données sont physiquement localisées, et comment elles se déplacent sur le réseau, avant de recommander un modèle de réseau adapté.  Le marché est inondé de fournisseurs offrant des solutions MPLS qui ont l’air simples et efficaces- ce qui se révèle faux si vous recherchez une stratégie Cloud qui soit vraiment productive.
Nous pensons que le temps des réseaux MPLS  « installés puis oubliés » est maintenant fini. Une solution doit être choisie parce qu’elle propose l’ajout d’une couche d’intelligence - ce que nous appelons SMART MPLS. Cette solution innovante fournit une connectivité stable tout le temps. Si une panne arrive, la solution incite le réseau à localiser automatiquement la source et à prendre des mesures pour y remédier. Cela assure que les connexions restent stables, que les services puissent être rapidement permutés et que les utilisateurs finaux ne soient pas affectés.

Par-dessus tout, ces SMART MPLS sont simples à configurer pour une performance optimale, avec comme bénéfices supplémentaires d’être faciles à gérer et de nécessiter de faibles dépenses d’investissement. La différence principale entre MPLS et SMART MPLS réside dans le fait que ce dernier soit capable de comprendre, signaler et plus important encore de réagir aux applications qui circulent constamment à travers le réseau au lieu de seulement comprendre et donner la priorité au trafic IP dans le cas du réseau MPLS.
Nous pensons qu’il est important que tout le monde s’assure que son fournisseur de services soit capable d’offrir cette capacité de vigilance sur les applications. Comme le Cloud  place de plus grandes demandes sur les réseaux corporate, les entreprises s’attendront à ce que leurs réseaux se montrent à la hauteur du défi. Sans la flexibilité intrinsèque des services « actif - actif », ou l’intelligence de SMART MPLS, il y a un risque réel que les premières expériences Cloud  à grande échelle des entreprises soient insatisfaisantes. J’espère que le futur me contredira.

Test connexion