2012 : cap sur la mobilité

L’intégration des plates-formes mobiles au système d’information de l’entreprise est c un réel défi pour les DSI qui doivent prendre en compte ce volet dans leur stratégie de déploiement.

La mobilité est devenue en quelques années un pan stratégique pour nombre de professionnels qui l’utilisent au quotidien afin de gagner en productivité et rester connectés au système d’information. Nous sommes donc bien loin du temps où seuls quelques collaborateurs, essentiellement le top management, bénéficiaient d’outils de mobilité.
Concrètement, il s’agit donc de permettre un accès instantané aux applications, données et logiques métier de l’entreprise. L’un des enjeux est notamment de réduire les délais et les budgets jusqu’à plus de 90 %. Il est donc nécessaire de faciliter et simplifier le développement d’applications innovantes visant à connecter les différentes sources d’information de l’entreprise avec les derniers smartphones et tablettes équipés de GPS, appareil photo, 4G, etc. Avec le développement du BYOD, cela est d’autant plus vrai dans la mesure où il est nécessaire de garantir un accès aux solutions sur tous les supports du marché. La généralisation des standards et technologies comme l’HTML 5.0, JQuery Mobile et PhoneGap pousse également à repenser les processus de développement sur mobiles.
Pour la plupart des entreprises, les besoins en matière d’intégration d’applications mobiles passent rapidement d’un scénario simple (par exemple, connecter un terminal à une source de données web) à un scénario impliquant la connexion de multiples terminaux à de multiples sources de données. Les responsables IT doivent alors intégrer de multiples plateformes de terminaux, protocoles de sécurité, applications d’entreprise et sources de données – dont la plupart n’ont pas d’API – et se retrouvent face à des goulots d’étranglement au niveau du back-office.
Il est donc important de pouvoir accéder instantanément à n’importe quelles données et logiques métier à partir de n’importe quelle source de données ou application d’entreprise.
Voici quelques bénéfices clés que l’on peut attendre :
- Il n’est pas nécessaire de réécrire les applications existantes pour les adapter à la nouvelle infrastructure. Elles peuvent être utilisées tel quel, et de manière non intrusive.
- Les logiques métier de l’entreprise, qui comptent parmi ses actifs les plus importants, peuvent être réutilisées instantanément.
- Les développeurs ont un accès immédiat à toutes les sources d’information de l’entreprise.
- Les nouvelles logiques métier et procédures de l’entreprise peuvent être ajoutées à celles existantes.
Ces quelques exemples pourraient être enrichis de nombreux autres. Développer et lancer des applications cross platform n’est donc pas nécessairement un exercice douloureux. L’important étant de prendre en compte la dimension de son projet et de sélectionner des outils permettant de lancer rapidement les projets sans passer par des phases de développement complexes et coûteuses.
Cette tendance est d’ailleurs partagée par de nombreux cabinets d’analystes qui voient émerger des fournisseurs de solutions de nouvelle génération qui permettront de donner vie à des projets de mise en mobilité toujours plus riches et générateurs de gains de productivité. L’agilité est donc au centre de nouveaux modèles et devrait largement s’imposer comme un prérequis au lancement de projets mobiles à grande échelle.

Autour du même sujet