Big data : comment l’information va faire du DSI le nouveau directeur de l’innovation

L'enjeu pour les entreprises qui veulent identifier l’information utile dans le Big Data est d’en extraire l’intelligence. Si le stockage et la protection du Big Data sont déterminants, les DSI doivent aussi s’intéresser aux outils de collecte, d’interrogation et de détection des données.

Les perspectives du Big data doivent désormais pouvoir être appréhendées par les décideurs de tous les secteurs, et non par les seuls analystes/gestionnaires orientés données.
L’analyse prédictive de gros volumes de données synthétisées devient par exemple un outil de plus en plus important pour l’élaboration des campagnes marketing et autres stratégies de vente directe des entreprises, ou pour l’amélioration des solutions, voire la définition des processus métier.

Les solutions de gestion des données d’entreprise ou EDM (Enterprise Data Management) peuvent guider la stratégie de définition, d’intégration et de récupération des données de sorte que les entreprises sachent quelles données elles ont en leur possession, où elles se trouvent, quelle utilisation en est faite, mais aussi comment les protéger et combien de temps les archiver. Les bienfaits potentiels sont énormes pour les applications internes, de type services financiers, ressources humaines, Business Intelligence et Customer Relationship Management (CRM), ainsi que pour les communications externes avec les fournisseurs, actionnaires, partenaires et autorités de réglementation.

Les DSI dans une position unique face au Big data
Avec le Big Data, les DSI deviennent potentiellement les nouveaux stratèges de l’entreprise. De directeurs des services informatiques, ils vont devenir les directeurs de l’innovation, forts de leur positionnement central et des technologies innovantes à leur disposition pour piloter la transformation du fonctionnement même de l’entreprise. Les DSI qui ne changeront pas leur approche, ceux qui continueront de gérer et d’assumer l’ensemble des fonctions informatiques en interne, risquent bien d’être rapidement submergés par un raz de marée de données.
Une chose est sûre : les entreprises ont tout à gagner à identifier les informations exploitables du Big Data, les protéger et les mettre à la disposition des décideurs concernés et des systèmes en aval, de telle sorte que l’entreprise bénéficie des informations décisionnelles et de l’agilité dont elle a besoin pour rester compétitive.
Cette intelligence intégrale vient modifier l’ADN des données numériques comme nous le connaissons jusqu’à ce jour. Plus que de simples informations, leur valeur ajoutée les transforme en produit ou service apte à révéler de nouvelles opportunités commerciales et à faciliter les décisions fondées et justifiées, gages de réussite durable.
Les entreprises qui savent extraire l’intelligence inhérente à leurs données, la protéger et l’exploiter à raison ont toutes les chances de se démarquer nettement de leurs concurrents. Et c’est une nouvelle génération de DSI qui va orchestrer ce flux d’
information dans l’entreprise et qui, sachant utiliser proactivement les nouveaux services disponibles, aidera ses collègues d’autres spécialités à appréhender tout le potentiel du Big Data plus rapidement et de façon plus exhaustive, afin de prendre les décisions fondatrices de la réussite future de leur entreprise.

 

 

Autour du même sujet