La communication ultrasonique : une révolution silencieuse

Les objets connectés investissent une multitude d’aspects de nos vies. Aujourd’hui, des milliards d’objets sont connectés à internet, dont la plupart via un smartphone. Habituellement, la transmission de données se fait par radio (Wifi, Bluetooth ou NFC).

Aujourd’hui, il est désormais possible de faire communiquer les objets entre eux différemment grâce aux ultrasons. Cette technologie ne s’oppose pas aux technologies habituelles mais vient les compléter et offre ainsi des possibilités infinies.

L’ultrason, le chaînon manquant dans l’univers des objets connectés

L’ultrason est un son dont la fréquence hertzienne est trop élevée pour être entendue par l’oreille humaine. Son utilisation n’est pas quelque chose de nouveau. L’homme développe des technologies ultrasoniques depuis le XIXème siècle, en particulier dans la médecine. Certains animaux, comme les chauves-souris, utilisent ces sons pour se repérer.
Aujourd’hui, l’ultrason fait son entrée dans le monde des objets connectés. Jusqu’alors les smartphones pouvaient communiquer entre eux ou avec d’autres appareils grâce aux technologies Wifi, Bluetooth et NFC qui utilisent des ondes radio pour envoyer ou recevoir des données.
Ces technologies partagent cependant les mêmes limites. Premièrement, étant donné le nombre d’approches techniques possibles, il est très probable qu’un couple d’appareils, deux smartphones par exemple, n’utilisent pas le même langage. Même si ces deux téléphones sont équipés de Bluetooth, il est possible que l’un d’eux requière un profil qui soit incompatible avec l’autre, ou supporte une version non standard, et différente. Le second désavantage de ces technologies est qu’elles sont souvent désactivées par les utilisateurs pour économiser de la batterie. Il devient donc impossible d’envoyer des informations sur leurs smartphones si la fonctionnalité n’est pas activée. La technologie ultrasonique apporte une solution à ces deux limites.
En effet, tous les smartphones sont équipés de micros et d’enceintes accessibles à tout moment.
Par conséquent, l’échange d’informations par ultrasons est possible partout en permanence. En ce sens, c’est une technologie véritablement universelle. Il n’y aucunement besoin de paramétrer le smartphone, seul le téléchargement d’une application est nécessaire pour décoder les messages. Une fois l’application téléchargée, il est possible d’envoyer ou de recevoir des données. Cela ouvre donc de nombreuses et diverses possibilités dans la quasi totalité des secteurs de l’économie.

Des applications presque infinies

Les applications de la technologie ultrasonique sont très larges. Associées aux technologies existantes, elles offrent tout leur potentiel. A l’instar des chauves-souris, nous pouvons désormais utiliser les ultrasons pour la géolocalisation en intérieur, dite indoor. Cette dernière est déjà réalisable avec de la radio (Wifi ou BLE) et nécessite de quadriller le bâtiment pour effectuer de la triangulation.
Cette approche, très coûteuse, offre des résultats mitigés qui peuvent être améliorés par l’ultrason.
En effet, les ondes ultrasoniques ne traversent pas les murs, contrairement aux ondes radio.
De ce fait il n’y pas d’interférence possible entre deux balises placées de part et d’autre d’une cloison, et il est donc facile de savoir de quel côté l’utilisateur se trouve.
La géolocalisation par ultrasons offre donc des perspectives de développement très prometteuses avec des applications particulièrement intéressantes dans le commerce de détail et le domaine culturel.
Les boutiques, magasins, grandes surfaces ou centres commerciaux peuvent s’en servir pour connaître la position exacte d’un client dans leur espace commercial, ce qui se révèle plus difficile avec le Bluetooth et le Wifi. Les commerces peuvent ainsi envoyer au client des informations pertinentes et des offres commerciales sur les produits qui se trouvent en face de lui. De la même manière, les musées peuvent utiliser la même approche pour communiquer du contenu textuel, audio ou vidéo sur les œuvres d’art que les visiteurs contemplent, ce qui signe ici la fin de l’audio-guide traditionnel. Outre les applications de géolocalisation, les ultrasons permettent aussi d’interagir avec des appareils ne possédant pas de technologie Bluetooth mais équipés de matériel audio comme les télévisions.
Il serait ainsi possible pour un poste TV d’envoyer des offres promotionnelles en lien avec une publicité sur le smartphone d’un utilisateur possédant une application dédiée.
Un smartphone peut également interagir avec un site web via ultrasons. Ceci donne lieu à de nombreuses possibilités, en particulier dans la sécurité des personnes et des entreprises. Il est par exemple dorénavant possible de s’authentifier sur un site en envoyant des ondes ultrasoniques vers son smartphone. Cela minimise grandement les risques liés au piratage informatique et reste moins contraignant que les solutions d’authentification forte actuelles (SMS, …). On peut imaginer un système similaire dans le monde physique, par exemple pour le contrôle d’accès (serrure intelligente, …).
L’ultrason peut ainsi être qualifié de révolution silencieuse. Ces quelques exemples d’utilisation ouvrent la voie à de nombreuses possibilités, dont beaucoup restent à découvrir ! Une chose est sûre, cette technologie est destinée à un grand avenir.

Smartphone / Wifi