Guide pour le référencement mobile : quelques conseils

Le guide du référencement mobile. Les erreurs à ne pas commettre en matière de SEO mobile. Est-ce que le SEO mobile est différent du référencement naturel normal ? Existe-t-il deux algorithmes différents pour desktop et mobile ? Quelques précieux conseils pour optimiser son référencement mobile.

Comment optimiser le référencement mobile ?

Les habitudes et les pratiques changent à grande vitesse à l’ère des nouvelles technologies. 
Aujourd’hui les tablettes et les smartphones, dopés par une bande passante croissante, sont de plus en plus les points d’accès sur internet. Les biens d’équipement informatiques sur lesquels les internautes surfent et consomment. Lorsque l’on connait l’important d’un référencement naturel efficace sur Google et les enjeux qui y sont associés il nous a semblé important de proposer quelques conseils pour le SEO mobile.
Dans cette chronique nous vous proposons un guide du référencement mobile. Nous tenterons de montrer ce que ce changement d’habitude vis-à-vis du WEB implique, en répondant à quelques questions. Nous reviendrons en détail sur les erreurs à ne pas commettre en matière de référencement mobile.

Existe-t-il deux algorithmes de référencement pour les mobiles et les ordinateurs ?

Non, le moteur de recherche auquel vous accédez depuis un ordinateur ou depuis un mobile est le même. En d’autres termes  l’algorithme est le même, il ne change pas en fonction de l’appareil connecté à Internet. En revanche, Google doit se faire passer pour un mobile pour accéder à un site, et le spider est nécessairement différent. Afin d’optimiser correctement le référencement mobile d’un site web, plusieurs pré-requis sont nécessaires :
  • Disposer d’un site responsive ou d’une version mobile,
  • Avoir optimiser son site pour le SEO version desktop,
  • Suivre ces quelques conseils ;-)
  • Existe-t-il des filtres de type Panda ou Pinguin pour site mobile ?

    Shape 126Non, il n’existe pas de filtres spécifiques pour les mobiles, mais comme nous l’avons dit plus haut, le robot qui explore les sites mobiles et celui qui explore les sites desktop ne sont pas les mêmes pour des questions d’accessibilité. C’est également pour cette même raison que l’on doit donner libre accès à Google aux feuilles de style CSS  et aux feuilles JavaScript. C’est d’ailleurs ce que nous soulignons sur les dernières recommandations que Google donne pour le SEO concernant les CSS et JavaScripts. 

    Google change-t-il avec l’augmentation du trafic mobile ?

    Shape 109Oui, comme toujours depuis leur création, Google et les autres moteurs de recherche changent en permanence leurs algorithmes pour offrir à leurs utilisateurs le meilleur service possible. Google montre son intérêt pour les mobinautes, en proposant des guidelines destinées à optimiser les sites web pour les smartphones.
    Il ne faut pas oublier que Google a pour objectif de proposer toujours la réponse la plus pertinente pour votre recherche.
    A cet effet, le moteur de recherche prend désormais en compte des critères bien plus précis que votre simple requête à savoir :
  • Votre géolocalisation,
  • Votre navigateur,
  • Votre langue d’utilisation,
  • Votre historique de navigation,
  • Et bien entendu, votre type d’appareil.
  • Il faut donc garder à l’esprit, qu’afin d’être toujours le moteur de recherche numéro, Google se doit de proposer toujours les meilleures réponses en référencement naturel. Donc un site parfaitement optimisé sur mobile, sera beaucoup plus plaisant pour l’internaute ayant fait sa recherche sur mobile. Google, aura donc remplit sa mission, l’internaute trouvé son site, et vous, gagné un visiteur satisfait.

    Les applications mobiles sont-elles référencées ?

    Shape 102Google n’explore pas encore les applications mobiles, mais analyse le texte qui se trouve autour sur une page web. Il est également possible de les indexer via des filtres d’intention.
    Comme les vidéos et les images, les applications sont référencées sur les URL des sites WEB sur lesquels elles sont hébergées. Mais en fait, la très vaste majorité des mobinautes accèdent aux applications via un App Store ou Play store.Quelques conseils pour référencer son appli mobile :
  • Créer une landing page spécifique au téléchargement de l’appli,
  • Optimiser cette page pour le SEO,
  • Utiliser l’URL rewriting,
  • Qualifier les balises de descriptions de son application,
  • Profiter des réseaux sociaux,
  • Optimiser le site et l’environnement autour de votre appli.
  • Les tablettes sont-elles des mobiles ?

    Shape 140Non, les tablettes ne sont pas des mobiles. Leur format les rapproche plus des ordinateurs portables auxquels nous avons l’habitude. Si beaucoup pensent qu’elles sont peu à peu amenées à les remplacer, Google les considère déjà comme tels.Cependant, disposer d’un site responsive design permettra à la tablette de l’internaute d’afficher le meilleur design adapté à son écran.
    Il faut considérer qu’à l’heure actuelle, un site internet peut s’afficher selon 3 formats : ordinateur, tablette & Smartphone. Pensez-donc à vos internautes qui utilisent chacun un format différent selon leurs usages, les moyens mais aussi leur lieu de consultation du web exemple:Je regarde mes mails le matin sur mon smartphone, j’utilise un ordinateur sur mon lieu de travail, et en rentrant chez moi je navigue sur tablette dans mon lit.Il faut donc être en mesure de proposer un site internet qui s’adapte automatiquement à ces nouveaux usages. De la même manière Google aura tendance de plus en plus à détecter le type de navigateur et donc à favoriser les sites proposant des versions adaptées dans ses premières réponses. 

    Alors le référencement mobile existe-t-il ?

    mobileOui, même si le référencement mobile est aujourd’hui totalement intégré aux pratiques de référencement naturel actuelles. Les moteurs de recherche n’ont pas développé d’algorithmes spécifiques pour mobile parce que leurs utilisateurs et leur requêtes sont les mêmes. Mais les moteurs de recherche vendent la satisfaction de leurs utilisateurs à leurs annonceurs ; c’est leur modèle économique. Aujourd’hui, un site qui ne s’adapterait pas à la recherche mobile serait pénalisé.
    En septembre 2013 Google annonce que le cœur de l’algorithme, nommé Colibri, a totalement changé pour s’adapter notamment à la recherche vocale très pratiquée sur mobile.
    En juillet 2014 Google lance un nouveau filtre nommé Pigeon pour traiter de façon plus pertinente les recherches locales avec des implications évidentes pour les mobiles. Bien sûr Google est totalement impliqué dans les changements amenés par la recherche WEB sur mobile.
    • Aucune version mobile n’est prévue,
    • Une technologie bloque l’accès à Google : du flash, une licence, un logiciel,
    • L’Accès aux feuilles de style CSS et JavaScrip est bloqué,
    • L’entête « vary » n’est pas spécifiée lorsqu’il y a un script mobile,
    Un mobinaute tente de charger une page pour ordinateur :
    • L’URL mobile ne correspond pas à URL ordinateur,
    • Il est redirigé systématiquement vers l’accueil du site mobile,
    • Il est redirigé vers une page 404,
    • Il n’est pas prêté assez attention à la vitesse de chargement,
    • Ne pas implémenter correctement les balises sémantiques et les balises schema.org
    En conclusion, optimiser son site pour le référencement mobile consiste en réalité (pour l’instant) à référencer son site internet efficacement et à prendre en compte les nouveaux usage des internautes. Proposer une version mobile à son site internet c’est aujourd’hui le premier pas vers le SEO mobile.
    Les derniers changements et dernières communications de Google vont clairement de ce sens, récemment Google dans une mise à jour à décidé d’avertir les mobinautes de l’utilisation de Flash non recommandée sur ces plateformes.

    Google / Smartphone