Wearable technologies, comment transformer le simple buzz en opportunité pour les entreprises ?

Une enquête réalisée à la fin de l’année dernière par Ipswitch, Inc a démontré que les wearable technologies en milieu professionnel ne sont pas juste un effet de mode, ou un buzz médiatique mais une réelle opportunité pour les entreprises.

Selon l’enquête, 1/3 des entreprises européennes prévoient d’introduire ces technologies sur leur lieu de travail cette année.
Ces wearable technologies se connecteront à l'infrastructure informatique des entreprises. Toutefois, l'enquête a également montré que très peu d'attention a été accordée aux conséquences de cet afflux sur les performances et la sécurité du réseau, avec seulement 13 % des organisations indiquant avoir une politique en place pour gérer les conséquences des wearable technologies.*

LE conseil à donner aux entreprises en 2015 ?

Les responsables informatiques doivent dépoussiérer leurs politiques BYOD, de sécurité et d'utilisation du réseau et passer en revue leur infrastructure pour vérifier qu'elle est prête à accueillir des wearable technologies. Que la majorité des appareils attendus dans l'entreprise soient des appareils personnels ou de fonction, il est indispensable de modifier les politiques et l'infrastructure.
Infrastructure
L'afflux d'un grand nombre d'équipements wearable pourrait bien entraîner une hémorragie de bande passante sans fil, ce qui peut ralentir les performances des applications. Une entreprise doit s'assurer d'avoir les bons outils en place pour fournir une visibilité claire des personnes rejoignant le réseau, de ce à quoi elles ont accès et de la bande passante qu'elles consomment. Cette situation doit être surveillée et gérée de près pour repérer les problèmes suffisamment tôt et les atténuer.

Créer un référentiel pour l'accès sans fil

Avant de remanier l'ensemble du réseau de vos bureaux, il convient de commencer par créer un référentiel indiquant exactement qui utilise quels équipements sur le réseau, combien d'équipements chaque utilisateur est susceptible d'utiliser et ce à quoi accèdent les utilisateurs de ces équipements. Comprendre l'impact des wearable technologies sur la bande passante sans fil aidera à cartographier les changements de conception du réseau nécessaires pour accueillir ces appareils supplémentaires ou supérieurs.
Trois questions sont essentielle :
  • Quels sont les sites web et les applications les plus souvent visités par les employés à l'aide d'équipements sans fil, notamment les wearables ? Sont-ils principalement pour une utilisation professionnelle ou personnelle ?
  • Qui ou que sont les principaux consommateurs de bande passante sans fil, qu'il s'agisse d'individus, d'équipements ou d'applications ?
  • De quelle façon les wearables se déplacent-ils sur le réseau sans fil de l'entreprise et comment cela affecte-t-il la disponibilité et les performances du point d'accès, voire même la sécurité ?
Ce référentiel initial révélera le manque de stratégie réseau à prendre en compte dans une politique; il servira également de repère pour les améliorations futures.

Développer des politiques orientées données

En plus des technologies wearables de l'entreprise, tenez compte du nombre de personnes de votre bureau susceptible d'acheter rapidement des montres ou bracelets connectés par exemple.  Ils pourraient se connecter au réseau wifi de la société. Le point d'accès surchargé qui en résulte a des conséquences pour tous ceux qui essaient de travailler en sans fil et ne peuvent pas se connecter au serveur.
Le réseau sans fil pourra-t-il gérer cette augmentation de densité et de trafic ? Il pourra le faire si vous avez un référentiel précis de l'utilisation du sans fil et des comportements. Grâce à lui, une organisation peut établir des politiques d'utilisation du BYOD/WYOD permettant à l'informatique de prendre en charge des utilisateurs possédant plusieurs équipements, tout en préservant une disponibilité et des performances sans fil acceptables.

Une politique BYOD à jour doit intégrer le WYOD et gérer les points suivants :
  • Qui : l'utilisation du BYOD doit être limitée à ceux qui ont besoin d'équipements supplémentaires pour faire leur travail.
  • Équipements : Les utilisateurs amènent couramment trois ou quatre appareils sur leur lieu de travail, ce qui augmente considérablement la densité sur le réseau sans fil. Les politiques BYOD doivent définir le nombre et les types acceptables d'équipements par poste de travail et tenir compte du WYOD.
  • Bande passante : face au nombre croissant d'équipements, le service informatique devra relever le défi de suivre la demande en matière de bande passante sans fil. Les politiques BYOD doivent définir les applications autorisées et la consommation de bande passante acceptable par utilisateur et par équipement. Dans l'idéal, vous pouvez appliquer cela à l'aide d'outils de surveillance réseau qui peuvent être configurés pour rejeter automatiquement l'accès aux sites ou aux services qui n'ont rien à voir avec les activités professionnelles.
  • Repenser la conception du réseau : il y a des chances pour que l'infrastructure et la conception du réseau d'une organisation, ainsi que sa politique informatique n'aient pas suivi le rythme de l'adhésion croissante des employés à la technologie sans fil.
Si les bonnes politiques, les bonnes technologies et les bons outils de suivi ne sont pas mis en place, les entreprises risquent de mauvaises performances réseau, une faible disponibilité et la menace de problèmes de sécurité et de conformité. L'UE possède des lois sur le respect de la vie privée qui seront renforcées cette année qu’il faut prendre en compte. Si la mise en place des wearable technologies est encadrée et réfléchie, elle aura des impacts positifs sur la productivité ainsi que la réussite de l'entreprise.

* L'enquête Ipswitch en ligne auprès de 316 informaticiens a été menée en octobre 2014 et incluait 104 réponses du Royaume-Uni, 101 réponses de France et 111 réponses d'Allemagne.

BYOD / Wifi