Joomla : quand le SEO rejoint le confort de l’utilisateur

Au-delà des backlinks et autres techniques plus anciennes, Google accentue maintenant ses exigences en termes de rapidité d’affichage et d’ergonomie mobile. Le CMS Joomla permet-il de répondre à ces nouveaux critères ?

Les nouveaux critères de Google

Google a choisi de privilégier les sites Web correctement développés d’une part, et fonctionnels pour les utilisateurs. C’est ainsi qu’en plus des critères comme les balises, le duplicate-content, le nombre et la qualité des backlinks, le maillage interne (etc.), le premier moteur de recherche au monde a maintenant décidé de prendre en compte le confort de navigation pour l’internaute sous plusieurs aspects dont les plus importants sont :

  • L’ergonomie mobile,
  • L’optimisation des images,
  • L’optimisation du code HTML,
  • L’optimisation des codes CSS et JavaScript et leur chargement progressif,
  • Le temps de réponse du serveur,
  • La mise en cache coté navigateur et serveur,
  • La réduction des redirections.

Pour permettre aux développeurs de tester ces critères, Google propose un outil simple et efficace : Google PageSpeed insight. Il permet de tester toutes les pages de votre site Internet et vous prévient de ce qui est :

  • Bon,
  • Éventuellement à corriger,
  • A corriger absolument.

Le petit « plus » est que suite aux résultats des tests, Google vous propose de télécharger les fichiers optimisés pour remplacer les originaux. Bien sûr, cela ne suffit pas mais facilite grandement certaines actions à entreprendre pour les images et les fichiers JS et CSS.

La réponse de Joomla et de sa communauté de développeurs

Nativement, Joomla est responsive depuis sa version 3 avec le template « Protostar » et s’adapte donc aux mobiles et tablettes. Évidemment, si on veut aller plus loin, il va falloir faire appel à des frameworks plus complets et robustes tels que T3 framework, Gantry, Wrap ou encore Helix. Chacun de ces frameworks propose des templates associés plutôt efficaces mais plus ou moins légers. En utilisant ces très bons outils, il faudra forcément effectuer des actions spécifiques pour optimiser votre site Joomla, surtout qu’il est souvent nécessaire, voire obligatoire, de rajouter des composants, plugins et modules qui comportent souvent des fichiers CSS et JavaScript supplémentaires et alourdissent un peu plus le site Internet.

Pas de panique ! Joomla et certains plugins, compilés à un peu de travail, permettront à votre CMS Joomla d’atteindre la note maximale sur Google PageSpeed, et d’optimiser la navigation et le référencement de votre site !

Les frameworks

Voici un petit classement des Frameworks les plus performants par ordre décroissant :

1.      Warp,
2.      Gantry,
3.      Helix,
4.      T3.

Chacun d’eux proposent des outils de compression des fichiers CSS et JS mais il n’est pas forcément utile de s’en servir selon les autres outils utilisés.

La réduction des fichiers CSS et JavaScript

Des outils existent pour compresser ces éléments, mais comme énoncé plus haut, Google PageSpeed vous proposera des fichiers automatiquement générés après analyse.

Ces fichiers comportent des espaces non utilisés qu’il est nécessaire de réduire.

La compression Gzip

Cela consiste à télécharger une page Web compressé et donc plus rapidement lors de la navigation.

Joomla propose nativement la compression Gzip dans l’interface principale de configuration. Une fois activé, vous pouvez vérifier son bon fonctionnement sur des sites à cet effet.

Une petite recherche Google

La mise en cache de Joomla

Pour accélérer la navigation, il est aussi recommandé d’activer le cache de Joomla. Cela s’effectue à partir de l’espace de configuration. Il est possible de choisir entre deux niveaux : cache conservateur et le cache progressif. Le premier est conseillé pour les sites mis à jour régulièrement, le second est plus conseillé pour les sites « statiques ». Notez qu’il est possible de régler chaque module de votre CMS à ce niveau, ce qui s’avère extrêmement pratique !

Le plugin cache de page

En allant dans les plugins de Joomla, vous trouverez ce plugin à activer. Cela va stocker chez les internautes les images et autres fichiers leur permettant ainsi d’accéder à ces éléments plus rapidement à partir de leur ordinateur plutôt que de les re-télécharger.

L’optimisation des images

Voici un élément à ne surtout pas négliger.  Le mieux est de les adapter en amont de leur upload sur le site mais il existe des extensions gratuites qui font le travail également telles que « ImageRecycle image optimizer » ou « Prizm Image ».

Le chargement des fichiers CSS et JavaScript

Nativement, Joomla attend de télécharger la totalité de ces fichiers avant de pouvoir afficher la page. Cela ne plait pas à Google qui considère qu’ils devraient être chargés en fonction de ce qui est affiché à l’écran pour aller plus vite.


Pour traiter ce cas-là, à moins de développer du code, il va falloir faire appel à une extension telle que JCH Optimizer, sans doute le meilleur plugin qui existe à ce jour. Il existe en deux versions (gratuite et payante). La gratuite est déjà efficace et vous permettra de fusionner tous vos fichiers en un seul, ce qui réduit le nombre de requêtes au serveur. Grâce à cela, vous pourrez atteindre un score de 90/100 sur Google PageSpeed Insight maximum.

Si vous faites l’acquisition de la version payante, le plugin va automatiquement gérer l’affichage et les besoins liés et va considérablement accélérer la navigation. C’est ainsi qu’il est possible au final d’atteindre le score le plus haut 100/100.

Vous constaterez que cela varie entre 98/100 et 100/100. Cela est dû généralement au temps de réponse du serveur. Si vous avez déjà effectué les actions précédentes, il n’y a pas beaucoup plus à faire à part mettre en place un CDN, installer le module pagespeed de Google sur votre hébergement si c’est possible. Certains le proposent dans leur offre comme LWS.

Navigation mobile


En plus de ce que nous avons vu jusqu’à maintenant, il vous sera nécessaire d’optimiser la navigation mobile. Joomla le fait nativement et les principaux thèmes également. Il faut surtout faire attention à espacer les liens et les boutons entre eux, vérifier les codes CSS si vous constatez des problèmes de scrolling (défilement des pages).

La navigation sécurisée

Même si ce paramètre n’est pas pris en compte dans Google PageSpeed Insight, il n’en reste pas moins important dans l’appréciation de la qualité de votre site par Google. Ce qui représentait avant une difficulté car un certificat coûte relativement cher, sans compter la difficulté technique pour la mise en œuvre. Sachez que certains hébergeurs proposent une solution gratuite « Let's Encrypt ». Ce certificat est suffisant pour sécuriser un site classique mais un peu léger pour les sites d'e-commerce.

Conclusion

Google évolue sans cesse et a particulièrement axé ses nouveaux critères de référencement sur le confort utilisateur. Les CMS et leurs communautés de développeurs doivent s’adapter en permanence ce qui est d’autant plus difficile que Google garde le secret sur ses algorithmes. En ce qui concerne la qualité de navigation, il nous a fourni un outil efficace grâce auquel Joomla s’impose clairement comme un leader actuel.

Même avec un contenu riche et une multitude d'effets visuels, Joomla et l'application de ces techniques sont en parfaite adéquation avec les précarisations de Google.

Pour tester votre site: Pagespeed Insight

Autour du même sujet