2ème édition du Black and white SEO : un bon cru lyonnais !

Le 7 octobre 2016 avait lieu la 2ème édition du Black And White SEO à l’initiative de Julien Jimenez. Au programme : la conquête de la position #0 et l’AMP, Penguin 4, les SEO fails, les réseaux de site…

Nous avons pu retransmettre sur Twitter le contenu des conférences d'intervenants expérimentés du dernier Black And White SEO. En voici un résumé.

9h, l’accueil des participants est rythmé par la distribution de casquettes blanches et noires : que choisir ? Finalement, les référenceurs sont à la fois white et black : les plus pérennes optent pour le white et les plus kamikazes testent les techniques black hat à la mode, au rythme des updates algorithmiques…

Des techniques White pas toujours exploitées

De la position #0 au Knowledge graph : l’importance du vocabulaire schema.org

Aymen Loukil, livre une présentation complète et applicable rapidement, intitulée "Comment tirer profit du Knowledge Graph pour votre SEO". Très impliqué dans le web sémantique il a rappelé l’importance de devenir LA réponse aux yeux de Google. La conquête de la position #0 est l’objectif ultime pour des résultats organiques relégués bien plus bas depuis l’avènement des 4 ads en début d’année. Pourquoi un site est-il mis en avant plutôt qu’un autre ? Des micro-données mal ou peu déployées peuvent en être la cause… comme le temps de chargement. Le Knowledge Graph est accessible à ceux qui s’en donnent les moyens. Conclusion : "Testez et optimisez sans cesse !".

L’AMP : un an déjà !

Virginie Clève a présenté son guide pour l’AMP (Accelerated Mobile Pages). Ce n’est pas un ranking factor, d’après John Mueller. Cependant c’est une page optimisée pour mobile, sans compter l’emplacement du carrousel imagé réservé à l’AMP figurant très haut dans les SERP.

L’AMP est techniquement contraignant : un HTML light, un seul fichier CSS, le tout accéléré par le cache AMP. Mais le jeu en vaut la chandelle : sur mobile, le taux de revisite du Washington Post a progressé grâce à l’AMP !

Les SEO peuvent s’interroger sur le bénéfice des backlinks. En effet, Ils pourraient pointer sur la version AMP en cache de Google plutôt que vers le site.

Le format propose déjà  de nombreuses technologies et adservers partenaires, un catalogue de composants étoffé et des plugins pour les CMS connus. En revanche, pour Mediamétrie, il faudra attendre 2017. L’audience reste limitée tant que l’affichage du carrousel est tributaire du nombre de pages AMP disponibles pour la requête. Celui-ci devrait augmenter avec le déploiement d'AMP pour l’e-commerce, les recettes de cuisine, les chansons et les annonces immobilières.

Découvrez la présentation de Virginie Clève : Google AMP : le guide complet

Des fails SEO pour détendre les "SEO dépressifs"

Mathieu Gheerbrant a livré une véritable thérapie pour les référenceurs : URL canoniques renvoyant vers elles-mêmes plutôt que vers les URL représentatives, pages orphelines, sites mobiles non responsive et sans alternate vers les autres versions, etc.

Il a également donné des exemples vécus par une majorité de l’assemblée : les problèmes de mises en production. Qui n’a pas déjà retrouvé le robots.txt de la recette en production bloquant ainsi l’accès aux robots de moteurs ?

Autres grands classiques des SEO fails : la page 404 (introuvable) qui répond 200 (ok) et les sites e-commerce avec un moteur à facettes mal configuré (pages à l’infini, duplication de contenu, etc.)

Enfin, Mathieu a conclu sur l’importance des relations et des propriétés au sein d’un site, à concevoir tel un "circuit neuronal", avec des relations et des propriétés. Pour cela, mieux vaut s’atteler à rendre le contenu moins ambigu pour l’aider à se positionner. Il a cité en exemple un article sur la "technologie blockchain" noyée avec des balises de titre Hn sans propriété identifiante précisant de quoi l’article parle.

Améliorer son image de marque avec le content marketing

Et si les contenus inutiles pullulant sur le web n’existaient plus ? Lydia Arzour a rappelé combien bien choisir les contenus est important pour améliorer l’image de marque. Ceux-ci doivent correspondre à une intention utilisateur afin de le mener à l’action. C’est pourquoi il est important d’identifier la cible (personas) et le parcours d’achat.

Des techniques moins white mais qui font toujours leurs preuves

Netlinking grey hat : du réseau de sites pour les PME…

Romain Mikula préconise intelligence et parcimonie pour l’exploitation de réseaux de sites servant de monnaie d’échange. Ces derniers peuvent en effet ensuite faciliter des partenariats. De bons indicateurs SEO, tel le Trust Flow de Majestic, peuvent ainsi être obtenus, ce qui facilite les partenariats.

Pour autant, la communication de Google (Panda/Penguin) a fait évoluer la qualité de ces réseaux mais pas forcément les techniques utilisées pour les créer.

….aux indicateurs de qualité pour un backlink

Le Trust Flow (TF) de Majestic est un indicateur populaire chez les SEO. Ainsi, Kevin Richard, SEObserver, livre ses échanges bruts avec Majestic. A retenir : privilégier le root domain, ne pas oublier le Topical Trust Flow et coupler l’analyse du TF avec le Citation Flow (CF), l’indicateur le plus proche du PageRank Google.

Une série de questions réponses plus orientées black hat

David NinjaLinker et Julien Jimenez ont donné leurs impressions sur le dernier Google Pinguin : concernant  peu d’impact pour les top pages mais des mouvements plus conséquents pour des pages profondes. « Mieux vaut attendre avant d’agir de façon à ne pas envoyer de signaux négatifs à Google », ont conclu les intervenants.

Tips & Tricks SEO

Il est très facile de démanteler le réseau de sites à partir d’une information (avec l'outil SmiliarWeb par exemple). Paul Sanches a fourni des commandes Google utiles et des astuces comme l’affichage du nombre de résultats de Google Images, masqué si on ne désactive pas le JavaScript. Il est possible pour les réseaux de sites de jouer d’artifices pour masquer leurs backlinks. C’est avec beaucoup d’humour que Paul avoue devoir vérifier ses propres sites…

La journée s’est conclue avec une table ronde SEO menée par Frédéric Bobet qui a recueilli l’avis de Mickael Challet et Mickael Barbosa, deux indépendants SEO.

Un événement à refaire !

N’ayant pu assister à la première édition, la découverte enrichissante de cet événement m’a ravie.

La qualité des contenus diffusés était au rendez-vous. Un grand bravo aux conférenciers comme aux organisateurs pour leur bonne humeur et leur efficacité ! Il n’y aura sans doute pas de places pour tous l’année prochaine… L’édition 2017 a d’ailleursdéjà été annoncée en vidéo.

Google / Référencement naturel