Meilleurtaux passe la gestion de sa paie et de ses congés en ASP

Le courtier en prêt immobilier a basculé la gestion internalisée de la paie et des congés au profit d'une solution hébergée. Gains de temps et économies sont au rendez-vous.

A la fois comparateur de crédit en ligne et courtier en prêt immobilier avec plus d'une centaine d'agences réparties sur l'ensemble du territoire, Meilleurtaux a réalisé en 2007 un chiffre d'affaires de 50 millions d'euros.

Ayant anticipé une croissance exponentielle du nombre de ses collaborateurs dès 2004, l'entreprise a pris à cette époque la décision de se doter d'une solution de gestion de la paie et des congés pour optimiser son organisation RH interne et gagner à la fois en temps et en productivité.

"Nous nous sommes lancés dans la phase de choix de solution dans le courant de l'année 2004 avec pour principal objectif de réallouer une partie du personnel dédié à l'élaboration de la paye à d'autres tâches de gestion des ressources humaines", se rappelle Thierry Frémont, directeur administratif et financier de Meilleurtaux.

Souhaitant agir rapidement, les directions financières et du contrôle de gestion qui pilotent le projet n'envisagent alors pas de faire la moindre concession sur leur volonté de trouver une solution leur permettant de conserver a minima la main sur la maîtrise de leurs flux RH. C'est ainsi qu'après avoir écarté les offres d'externalisation totales proposées notamment par ADP-GSI et Sopra, Meilleurtaux retient finalement la solution ASP proposée par MeilleureGestion.

"Nous restons attentifs à ce que tout changement relatif au cadre législatif de la paie soient bien pris en compte par la solution" (Thierry Frémont - DAF)

Après avoir mis en place un processus de double paye sur les deux derniers mois de l'année 2004 pour se mettre à l'abri de toute déconvenue éventuelle, Meilleurtaux fait alors basculer entièrement son processus de gestion de la paie au début de l'année 2005. Une opération facilitée en particulier par l'absence de problématique de reprise de données des paies antérieures.

Côté mise en œuvre, 4 personnes auront au total été mobilisées sur ce projet dont deux consultants de l'éditeur : l'un fonctionnel, intervenu en amont du projet lors de la phase de l'analyse des besoins, et l'autre, technique, ayant assuré la phase de paramétrages de l'outil sur 3 journées.

"MeilleureGestion fournit des indicateurs pertinents de pilotage de la paie et permet à tous les collaborateurs d'accéder directement en ligne à leurs bulletins de paye, de les imprimer mais également de poser et de consulter les informations relatives aux congés, aux absences ou encore aux contraintes de présence", se réjouit Thierry Frémont.

Au-delà du degré de satisfaction des utilisateurs et de l'adéquation fonctionnelle de la solution à ses besoins, Meilleurtaux veille toutefois à rester vigilante quant à la prise en compte par l'éditeur des principales évolutions des réglementations dans le domaine de la paie et des ressources humaines.

"Nous restons attentifs à ce que tout changement relatif au cadre législatif de la paie soient bien pris en compte par la solution dans la mesure où la qualité de la paie apparaît au moins aussi essentielle que les gains quantitatifs qui ont pu être dégagés", prévient Thierry Frémont.

Le passage d'une paye manuelle à une gestion hébergée a permis de générer des gains financiers importants en réllouant le personnel en charge de la paye à d'autres tâches tout en rassurant Meilleurtaux quant à la disponibilité d'un service disponible 24h/24 et 365 jours par an grâce aux équipes de l'éditeur.

En termes de projet et d'évolutions fonctionnelles, Meilleurtaux ne prévoit pas à court terme de changement particulier. Pour autant, il ne s'interdit pas, à plus longue échéance, de tester la gestion des notes de frais en ligne, bien que la transmission et l'enregistrement des justificatifs freine aujourd'hui ses ambitions.

 

Le tableau de synthèse
Les éléments clés du projet
Source : Meilleurtaux
EntrepriseMeilleurtaux
Solution retenueMeilleureGestion
Initialisation du projetCourant 2004
Mise en serviceDébut 2005
Coût6 000 euros / an

SIRH / Meilleurtaux