Christophe Letellier (Sage) "Notre ERP se dote d'un éventail de fonctionnalités 2.0"

La nouvelle version du progiciel de gestion intégrée de Sage rentre de plein pied dans l'ère des widgets et du glisser-déposer. Reporting financier consolidé et amélioration de la gestion de production sont au programme.

Quelle place occupe ERP X3 dans votre stratégie produits ?

Le lancement de cet ERP est très important pour nous tant d'un point de vue produit qu'organisationnel. Tout d'abord, Sage ERP X3 ouvre la voie aux ERP de troisième génération avec l'arrivée d'un éventail de fonctionnalités 2.0 et de widgets applicatifs et de tableaux de bord dynamiques sur le poste client. Côté organisationnel, c'est la première fois qu'un ERP est lancé avec une vision 100% locale et non plus centralisée.

A cette occasion, nous avons mis en place sur une structure communautaire pour lancer notre ERP, c'est-à-dire que nous avons créé des conseils d'administrations respectueux des différences culturelles et légales de chaque pays. Chaque membre étant représenté par les dirigeants des activités middle market des pays dont je suis le représentant pour la France.

Quelles sont les grandes nouveautés de Sage ERP X3 ?

Il s'agit d'une version majeure avec pas moins de 583 nouvelles fonctionnalités. Parmi les plus grandes évolutions, celle qui concerne le reporting financier consolidé. Alors qu'auparavant il était nécessaire que chaque pays réalise de son côté son propre rapport financier avant de l'envoyer au siège, ce dernier a désormais une visibilité en temps réel sur leurs reportings. Cela leur permet donc un gain de temps mais aussi d'efficacité.

"Les temps de formation sont moins nombreux avec ERP X3"

Un gros travail a également été apporté pour renforcer les capacités fonctionnelles de l'offre sur la partie gestion de production pour aider les entreprises industrielles notamment pour les auder à être encore plus pointues dans ce domaine. Enfin, l'arrivée de fonctionnalités 2.0 constitue un grand bouleversement. La disponibilité de widgets, actuellement en test mais en production au second semestre, en fait partie.

En quoi le 2.0 permet-il d'accroître l'usage des ERP ?

Les widgets applicatifs permettent de répondre aux besoins de workflows de l'ensemble des processus habituellement couverts par l'ERP, à savoir les processus de production, logistiques, de stocks ou encore financiers et de relation client. Désormais, il est plus facile que jamais d'utiliser un ERP, avec un gain notable en termes d'interface, d'ergonomie et de prise en main. Auparavant, sur la base d'une étude que nous avons réalisée, on s'est aperçu que les utilisateurs n'utilisaient qu'1/3 des fonctionnalités offertes par un ERP. C'est en partie dû au fait qu'ils sont pour la plupart mal adaptés à leurs besoins réels.

Aujourd'hui avec ERP X3, les temps de formation sont de fait plus limités. Mais d'un point de vue intégration, les ERP demeurent toujours des solutions complexes à mettre en œuvre. C'est pour cela que nous veillons à rester sur un segment de marché spécifique pour optimiser les temps de mise en œuvre. Celui du middle-market en apportant un spectre fonctionnelle horizontal large mais avec une profondeur de couverture volontairement limitée à l'inverse d'autres acteurs de l'ERP positionnés grands comptes, une cible que nous ne visons pas.

 

Christophe Letellier est directeur général de la division moyennes et grandes entreprises de Sage.

ERP / Applications métiers