Nicolas Petit (Microsoft) "35% de l'offre de notre application store sera à destination des professionnels"

La boutique d'applications mobiles de Microsoft, prévue pour septembre 2009, devrait être intégrée à Windows Mobile 6.5. L'occasion pour éditeurs et opérateurs de proposer leurs produits via ce nouveau canal.

Le site mondial Windows Marketplace est en ligne, mais il n'est pas possible pour l'heure d'y télécharger des applications. Pourquoi ?

Le service Marketplace sera disponible à la rentrée 2009, avec l'arrivée sur le marché des Windows Phone, c'est-à-dire des smartphones de différentes marques équipés du futur système d'exploitation Windows Mobile 6.5. Marketplace sera une application store, intégrée à ces téléphones.

Pour les téléphones équipés de systèmes d'exploitation de versions précédentes, 6.1 et 6.0, il sera tout de même possible d'accéder via Internet au site de Marketplace, mais il ne sera pas intégré directement dans ces téléphones.

Quel type d'applications sera-t-il possible de trouver sur Marketplace ?

"35% des applications disponibles devraient correspondre à un usage professionnel"

Des logiciels divers, allant d'outils pour le téléphone à des jeux, en passant bien sûr par des applications destinées à des professionnels. Dans ce domaine, on trouvera des solutions de gestion de la relation clients, des ERP, des outils de comptabilité, de notes de frais ou encore des agendas partagés. En tout, 35% des applications disponibles devraient correspondre à un usage professionnel.

Comment fonctionne le modèle économique qui soutient Marketplace ?

Des applications commerciales comme gratuites seront disponibles. Pour ce qui est des applications payantes, nous avons choisi le système de revenu sharing, sur une base de rémunération de 70% pour l'éditeur et 30% pour Microsoft. Il est à noter que les 30% perçus par Microsoft seront remboursés sous 24h00 si le client n'est pas satisfait de l'application dans laquelle il a investi, ce qui n'est pas au passage le cas d'Apple. Par ailleurs, les opérateurs percevront une partie des 30% de rémunération de Microsoft, et pourront avoir leur propre boutique sur notre magasin en ligne.

Pour les développeurs qui souhaitent proposer des applications, un portail spécifique va être mis en place. Une fois déposées, les applications seront certifiées et validées par Microsoft, pour s'assurer de la qualité technique. Du point de vue de la politique éditoriale, nous aurons une charte qui va être finalisée prochainement. Elle sera transmise directement aux développeurs pour qu'ils sachent à l'avance quel type de contenu est accepté.

Les retours que nous avons eu des développeurs qui ont travaillé avec Apple montrent qu'ils ne savent généralement pas pourquoi telle ou telle application est acceptée ou refusée. Chez nous, tout sera très clair.

 

Nicolas Petit est directeur de la division mobilité de Microsoft France.

Systèmes d'exploitation / CANAL +