HPE se scinde en deux et fusionne son activité de services avec CSC

HPE annonce son intention de créer une joint-venture avec CSC. Une société commune qui doit accueillir son activité de services. Objectif du groupe : se recentrer sur la vente de matériels d'infrastructure cloud.

En novembre dernier, HP finalisait un vaste projet de scission. Le groupe informatique américain se séparait en deux entités : l'une centrée sur la vente de terminaux et d'imprimantes (HP Inc.), l'autre regroupant l'ensemble des activités de HP dédiées aux entreprises (Hewlett-Packard Enterprise ou HPE). Près de 6 mois après jour pour jour, HPE annonce à son tour son intention de se scinder en deux. La société dirigée par Meg Whitman (ex-patronne de HP) compte transférer son activité de services à une spin-off créée pour l'occasion avec CSC.  HPE entend ainsi se concentrer sur la vente de matériels d'infrastructure cloud.

Valorisée à hauteur de 8,5 milliards de dollars, l'opération devrait être finalisée d'ici mars 2017. Mike Lawrie, le PDG de CSC, deviendra patron de la nouvelle entité. Quant à Meg Whitman, elle restera à la tête de HPE. Elle siègera également au conseil d'administration de la spin-off - dont le capital sera détenu à parts égales entre HPE et CSC. D'après HPE, cette fusion devrait générer 1 milliard de dollars d'économie la première année.

Cette annonce intervient alors que HPE publie les résultats de son deuxième trimestre fiscal 2016 (clos au 30 avril). Sur la période, la société enregistre un bénéfice de 320 millions de dollars, en hausse de 5% sur un an.

HEWLETT PACKARD / CSC