Antoine Henry (Sage) "Nos revenus SaaS sont significatifs au regard des pure players du secteur"

Sage a réalisé 10 millions d'euros de chiffre d'affaires en solutions SaaS/Cloud en France sur 2010. Pour 2011, l'éditeur mise sur les applications pour tablettes tactiles.

JDN Solutions. Quelle est votre perception du marché IT en 2011 ? Entamez-vous l'année avec sérénité ?

On ne peut pas dire que le marché informatique soit sorti de la crise mais il s'est stabilisé depuis la seconde moitié de 2010. Pour ce qui nous concerne, on table sur une légère croissance de l'activité sur 2011. Si on suit le scénario de croissance de l'année dernière où on avait fait 2-3% de croissance au premier semestre et 5% au second, on pense être en mesure de faire mieux cette année avec notamment une croissance à deux chiffres forte en termes de ventes de nouvelles licences.

Globalement, pour 2011, on espère continuer à superformer le marché avec un objectif de faire un peu mieux qu'en 2010 qui n'a pas été une si mauvaise année.

En termes de projets progiciels menés par les entreprises en 2011, nous pensons que cette année sera une année de continuité et aucun cas de rupture majeure et de révolution par rapport à 2010. Certains domaines d'activités pourront cependant être marqués par des projets plus marqués de refonte avec par exemple dans la trésorerie l'impact de la nouvelle norme européenne de virement intra communautaire EBX Sepa.

Dans ce cadre, des projets de migration d'ETEBAC 3 ou 5 vers cette nouvelle norme sont au programme et contribueront à la très forte activité dans le domaine de la trésorerie et de la communication bancaire. Cependant, les effets de bord consistant pour les entreprises à en profiter pour remettre à plat tout ou partie de leur SI financier, resteront de notre point de vue, minimes.

"Nous allons étendre la souscription sous forme d'abonnement à l'ensemble de nos gammes de solutions disponibles en mode internalisé"

Quid de votre stratégie SaaS/Cloud ?

Notre stratégie SaaS et Cloud comprend aujourd'hui deux catégories de produits. Ceux que l'on nomme les services connectés, qui sont des services complémentaires à nos offres traditionnelles qui viennent enrichir les produits existants, et les solutions on line, qui se présentent comme des applications complètes disponibles en mode SaaS. Cela concerne par exemple notre offre de services de paye, de trésorerie mais également dans le domaine du transport et de la logistique.

En 2010, ces deux activités ont généré un chiffre d'affaires en France de 10 millions. Ce qui est peu au regard de notre chiffre d'affaires global, soit 3%, mais significatif si l'on compare ce résultat aux autres acteurs pure players du secteur qui sont finalement pas si nombreux à atteindre un tel chiffre d'affaires.

Quels sont vos axes de développement pour 2011 ?

Pour 2011, nous allons étendre la souscription sous forme d'abonnement propre au modèle SaaS à l'ensemble de nos gammes de solutions disponibles en mode internalisé tournant sous environnement Windows classique. Nous prévoyons également de développer notre offre en mobilité. Nous distinguons à ce titre clairement les terminaux de type iPhone des tablettes tactiles.

Alors que pour les smartphones, on pense que l'ergonomie est surtout adaptée pour de la consultation de données comme par exemple de l'accès à des indicateurs de pilotage, pour les terminaux type iPad, on pense que l'interaction directe avec la donnée est possible et se prête bien à faire de la saisie productive.

Nous proposons déjà avec Sage 100 Entreprise un accès en mobilité mais ce que nous souhaitions faire c'est tirer partie des fonctionnalités natives des tablettes tactiles et pas nous contenter d'un simple portage, ce qui sera facile par exemple pour l'iPad étant donné qu'il s'agit du même OS. Par ailleurs, nous prévoyons de développer des applications sur les principaux smartphones et tablettes même s'il est encore trop tôt pour préciser sur quelles plates-formes et à quelles dates.

 

Antoine Henry est directeur général de Sage en France et a rejoint Sage en 1996. Directeur Marketing de Sage en France de 1996 à 2001, il contribue à la fusion de Saari et de Sybel, et lance la marque Sage en France. En 2001, il prend la présidence de Ciel. En 2005, il devient directeur général délégué de Sage en France. Antoine Henry a débuté sa carrière en 1987 chez Apple France. En 1992, il devient directeur de la division Systèmes d'Entreprises et entre au comité de direction de la société. En 1994, il est nommé directeur marketing Produits. Antoine Henry est titulaire d'une maîtrise de gestion et d'un DESS en informatique de gestion de l'Université Paris Dauphine.

SaaS / Revenus