Les applications Oracle se mettent à l'heure de l'"in-memory"

Une nouvelle option va permettre aux applications bâties sur Oracle Database 12c de bénéficier des traitements en mémoire plus performants.

Oracle a dévoilé une nouvelle option de traitement "in-memory" dont ses bases de données vont pouvoir profiter. Il s'agit plus précisément d'une extension d'Oracle Database 12c, qui doit améliorer les performances en utilisant la mémoire RAM (d'où le nom d'in-memory).

Le groupe rattrape ainsi son grand rival SAP, qui avait lancé dès la fin 2010 sa plateforme phare Hana, justement bâtie sur ces technologies de traitement "in-memory".

La nouvelle option lancée par Larry Ellison est annoncée comme compatible avec toutes les applications bâties sur 12c, et doit permettre de bénéficier des avantages des traitements in-memory sans devoir réécrire les logiciels.

Oracle / Base de données