E-commerce Open Source : comment choisir sa solution ?

E-commerce Open Source : critères de choix Solutions packagées ou sous forme de frameworks, intégrées ou non à un CMS... Sur le front des outils d'e-commerce Open Source, les critères de choix ne manquent pas.

La phase de choix d'une solution d'e-commerce Open Source ne doit pas être prise à la légère. Conditionnant une bonne partie de la réussite du projet, elle peut être abordée très différemment en fonction de la maturité de l'entreprise en matière de commerce en ligne.

"Les entreprises qui ont déjà un pied dans l'e-commerce seront beaucoup plus sensibles à cette étape car elles seront en quête de réponses à des besoins techniques très pointus alors qu'un site partant de zéro entrera davantage dans une démarche d'accompagnement et d'apprentissage des bonnes pratiques en faisant passer le choix de la solution au second plan", explique Frédéric De Gombert, directeur e-business chez Smile.

Des offres packagées ou sons forme de frameworks

Mais la phase de choix de solution peut aussi vite prendre des allures de parcours du combattant. Et ce n'est pas le nombre d'offres disponibles sur le marché (Magento, PrestaShop, Drupal Commerce, RBS change, osCommerce, Thelia...) qui risque de simplifier les choses. Toutes mettant en avant des qualités depuis longtemps l'apanage des grandes solutions propriétaires (robustesse, gestion multi-boutique, règles panier et de promotion, interfaçage natif avec les applications métier de l'entreprise...).

Pour parvenir à faire son choix, mieux vaut déjà avoir en tête que toutes les solutions ne se présentent pas de la même façon. "Il existe deux grandes catégories d'offres avec d'un côté les solutions packagées comme Magento et PrestaShop, et de l'autre celles qui se présentent sous la forme de frameworks, comme Drupal Commerce, qui demande des connaissances beaucoup plus poussées en termes de développement", indique Frédéric De Gombert.


Critères de choix d'une solution d'e-commerce
Source : Valtech
Critères classiquesCouverture fonctionnelle vis-à-vis des besoins, facilité d'administration, gestion de contenu, gestion de catalogue, catégories et produits, gestion des prix
Critères d'interface utilisateurPossibilité de personnalisation de l'aspect visuel, séparation de la couche de présentation des données, possibilité de multi-gabarits pour supporter les plates-formes mobiles
Critères marketingFacilité SEO, gestion de campagne, possibilité de promotions, personnalisation , ventes croisées avancées
Critères techniquesTechnologie utilisée, intégration SI tiers, bases de données supportées, capacité à monter en charge, utilisation de solutions pour cacher les données
Critères de sécuritéGestion d'utilisateurs et mots de passe, détection des attaques de force brute, certification PCI DSS, détection de fraude
Critères de pérennitéTechnologie du produit, part de marché, viabilité de l'éditeur ou de la communauté, évolutivité de la solution, feuille de route des fonctionnalités
Critères budgétairesCoût de licence, coût de développement, coût de maintenance, coût de l'hébergement, coût d'installation, coût récurrent / pourcentage du chiffre d'affaires
Critères d'avenirm-commerce, s-commerce, cloud ready, engagement, localisation

Autre critère de choix essentiel à prendre en compte : l'importance accordée à la brique CMS. Dès lors que le site accorde une place de choix aux contenus éditoriaux et sociaux (avis, commentaires, ratings...) et plus seulement à la mise en ligne de "simples" fiches produits, il peut s'avérer judicieux de se tourner vers un CMS "e-commerce friendly" (Drupal, ez Publish...) plutôt qu'une offre d'e-commerce intégrant une brique CMS.

"Par nature, les solutions RBS change et Drupal Commerce sont taillées autour d'un CMS dont la qualité n'est plus à remettre en cause et qui n'a rien à voir avec ce que propose Magento et PrestaShop même s'ils ont pu faire quelques progrès en la matière", fait savoir Frédéric De Gombert.

Aux côtés de la nature de la solution (packagée ou framework) et la qualité de la brique CMS, d'autres critères doivent également entrer en ligne de compte. C'est particulièrement le cas des modules SEO, et des capacités à redescendre les commandes dans la comptabilité ou encore à enrichir les catalogues sans passer par une brique de Product Information Management tierce.

Pour bien sélectionner sa solution, attention également à ne pas négliger la procédure d'appel d'offres. "Il faut absolument veiller à éviter les effets de rejet en impliquant dès le départ les personnes dont on sait qu'elles pourront bloquer ou faire retarder le projet en phase de recette", prévient Frédéric De Gombert. "Attention également à ne pas réaliser de liste de Père Noël pour les fonctionnalités attendues, et se concentrer sur les attentes essentielles en anticipant de futurs lots plutôt que s'engager dans un projet global trop lourd".

Autour du même sujet